Strobe Edge Vol.8 - Actualité manga

Strobe Edge Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 04 April 2013

C'est bientôt la fête du sport et Ninako s'est enfin décidée à ne plus refouler les sentiments qu'elle éprouve pour Ren (enfin, c'est ce qu'elle dit, dans les faits, c'est pas encore tout à fait ça...) mais Mao va venir la perturber en lui racontant comment elle a utilisé Ando pour s'approprier Ren par le passé. Et, à côté de ça, Ninako fait la connaissance de Toda, un terminale qui va s'occuper de son groupe pour la fête du sport. Et les deux jeunes gens semblent plutôt bien s'entendre...

Comment faire durer un peu plus longtemps sa série avec un tome totalement gratuit qui vient rajouter de petites intrigues secondaires aussi inintéressantes qu'inutiles à l'ensemble ? Io Sakisaka nous l'explique, exemple à l'appui, durant l'intégralité de ce huitième opus où, encore une fois, on tourne en rond sans que quoi que ce soit de concret ne se passe. La nouvelle excuse permettant de retarder l'échéance pour Ninako et Ren est plutôt bidon et voir notre héroïne préparer la fête du sport n'a pour ainsi dire aucun intérêt. Bref, on est pas loin de frôler l'échec cuisant. Heureusement, l'auteure parvient quand même à titiller légèrement notre curiosité grâce à l'attitude très particulière de l'insondable Mao et aussi, dans une certaine mesure, via Ando qui, petit à petit, prend presque le pas sur Ren. Il faut dire qu'à force, l'apathie de ce dernier à tendance à baisser sa côte de popularité.

Mis à part ça, il n'y a pas grand chose de positif à retenir de ce tome puisque Sakisaka n'a plus d'intrigues annexes d'ampleur à mettre en place (il y a certes celle d'Ando et de Mao mais elle est jusqu'ici trop ténue que pour pouvoir tirer à elle seule tout un volume vers le haut) alors que, justement, c'était cela qui donnait de l'intérêt à la série. Enfin, ceci dit, le tout se laisse lire avec une certaine facilité. Ce n'est déjà pas si mal à ce stade !

Strobe Edge s'embourbe donc à force de tout faire pour éviter d'aller à l'essentiel et commence à sérieusement lasser. Si faire durer un poil plus longtemps la série pour conclure le cas de Mao, par exemple, est justifié, il n'était franchement pas nécessaire de rajouter quelqu'un comme Toda à un stade si avancé dans le scénario. Bref, Sakisaka confirme malheureusement les craintes que l'on pouvait avoir en ne parvenant pas à insuffler un nouveau souffle à Strobe Edge alors que la série en a rudement besoin !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Shaedhen

10 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News