Space Brothers Vol.19 - Actualité manga

Space Brothers Vol.19

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 16 August 2017

Il en avait fallu des mois… il s’en était tourné des pages, mais encore coulé beaucoup d’encre, avant qu’il ne puisse être assisté à la victoire de Hibito sur son trouble panique. Celui qui fut considéré comme l’un des plus talentueux astronautes de la nouvelle génération s’en revenait de mille lieux. Et pourtant, il semblerait à nouveau que le destin n’ait décidé de l’enterrer par tous les moyens… 


Un tome où les premiers deviennent les derniers, et les derniers les premiers. Tandis que Hibito semblera inéluctablement s’enfoncer dans la vase, d’autres personnages qu’il aurait pu être pensé mis de côté resurgiront d’un peu nulle part. Aussi, le directeur Buttler semble avoir quelque chose d’important à dire à d’anciens collègues de Mutta… 


Il y a beaucoup de clins d’œil dans ce volume, davantage que d’habitude : il paraîtra s’agir ici du véritable tome de clôture du cycle du trouble panique de Hibito initié avec le quatorzième volume. Un arc assez différent des deux précédents, et notamment moins empreint d’humour dans la mesure où Mutta se voulait moindrement présent et Hibito davantage au centre du récit. 


Cela est bien connu désormais : Mutta Namba a été sélectionné comme le remplaçant de l’implacable Vincent Bold – son ancien professeur à la NASA – dans la perspective de la prochaine mission lunaire. Une situation qui amènera les deux hommes à devoir travailler en équipe. Dire qu’il est difficile de travailler avec Monsieur Bold serait un doux euphémisme. Et comme si cela n’eut point suffi, les problèmes liés à la tragique situation d’Hibito affecteront la concentration de son frère lors des simulations. 


Ainsi, et par ricochet, l’avenir du frère ainé semblera pareillement entreprendre les chemins de la chute. Il s’en dégage parfois une sensation étrange : celle que le destin ne dépend parfois que de très peu de choses, que sa trajectoire serait fragile. Sans trop y prêter attention, bien des choses changent ici : les cartes sont rigoureusement redistribuées. Et il est très difficile de deviner quel sera le destin des différents protagonistes.


Néanmoins, dans l’ensemble, et en dépit des qualités indéniables partiellement susévoquées, il apparaîtra que l’auteur ne s’affaire un peu trop à faire reluire les vestiges qu’il édifia jadis plutôt qu’à régénérer une œuvre qui semble en avoir un zeste besoin : une régénération comme il put les insuffler à plusieurs reprises et notamment lors du fantastique et précédent quinzième pavé. Certes, il pourra être gagé sans guère une crainte que Chûyâ Koyama y procèdera très bientôt, mais il eut été préférable que tout cela commence un brin dès ici.


Un excellent volume qui clôture avec une certaine gravité le troisième cycle consacré à la guérison de notre cher astronaute nippon à tête blonde. Un arc passionnant au final impeccable ; comme d’habitude… Et l’ultime décision de Hibito laisse pantois pour la suite des évènements à venir ! 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Alphonse

16.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News