Soul Guardians Vol.4 - Actualité manga

Soul Guardians Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 19 December 2019

La nouvelle directrice de la Soul Brigade est bien décidée à faire avancer le projet "grande conjonction", visant à relier ensemble tous les serveurs à papillons du monde pour une connaissance illimitée. Mais un homme est plus que jamais déterminé à empêcher ça: l'homme au sabre, leader des terroristes ayant coopéré avec la branche tokyoïte du Reiyukaï, et qui n'est autre que le possesseur du papillon de Senri et donc l'homme qu'Ono traque sans relâche depuis des années. A l'heure où d'ultimes révélations se font, l'ennemi prépare une ultime attaque d'ampleur sur le QG de la Soul Brigade lui-même ! Est-ce enfin l'heure pour Ono d'accomplir sa quête désespérée ?

Après une troisième volume vraiment très bon dans ses développements et son action, Soul Guardians s'achève déjà au bout d'un quatrième tome où Icori Ando montre une nouvelle fois qu'elle avait pensé à bien des choses, en tête desquelles ici les révélations qui sont faites sur l'identité de l'homme au sabre, l'implication dans tout ceci du personnage de Tanaka qui restait la dernière figure principale à approfondir, la "pathologie spéciale" d'Ono, le mystère sur le concept des "jumeaux immortels" qui s'offre des explications plutôt cohérentes et satisfaisantes, et l'ambiguïté qui existe jusqu'au bout sur la Soul Brigade en elle-même, au vu des choix de la directrice (prête à sacrifier la vie d'employés pour garder les papillons de personnes déjà mortes) et des avis très divisés de la population à son sujet.

En somme, on a les réponses à toutes les principales questions (y compris la raison pour laquelle le corps de Senri n'évoluait pas), chacun des membres de la Soul Brigade a pu avoir son petit background, la mangaka a su exploiter son concept de manière assez profonde pour une série en seulement 4 tomes, et côté action elle gère toujours aussi bien les moments de combats, qui interviennent surtout dans les dernières dizaines de pages jusqu'à nous laisse sur des toutes dernières pages assez intenses et poignantes... Et pourtant, il manque comme un petit quelque chose dans cette conclusion, pour que l'on soit pleinement satisfait. Et la raison est simple: ça va un peu trop vite. Bien que les dernières pages soient belles et achèvent l'oeuvre avec une certaine force, en concluant comme il se doit la principale quête du héros, le combat final apparaît un brin rapide, on regrette de ne pas voir un peu plus l'impact de tout ceci sur les autres personnages comme Sagawa qui conservait encore certains doutes en elle, Arai, Kanda, ou même Rikka et le Reiyukaï... Juste quelques pages ou quelques cases sur chacun d'eux, pour montrer leur propre ressenti face à ce qu'ils ont traversé, ça aurait suffi, mais malheureusement c'est ce qui manque. Enfin, il y a ausis le problème du conseil des anciens qui est finalement évoqué sans vraiment être exploité.

On aurait donc facilement pu imaginer un chapitre en plus, une sorte d'épilogue qui n'aurait pas oublié les personnages autres qu'Ono. Ou même un ou plusieurs tomes supplémentaires, tant l'univers imaginé par Icori Ando aurait pu s'y prêter, tant il aurait pu y avoir de développements supplémentaires. Néanmoins, la mangaka parvient à conclure l'essentiel avec réussite, même si peut-être un peu précipitamment. Si bien qu'au bout du compte, Soul Guardians se révèle être un bon et plutôt malin divertissement d'action-SF malheureusement passé inaperçu, alors qu'il a tout pour faire passer un bon moment.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News