Skip Beat! Vol.27 - Actualité manga

Skip Beat! Vol.27

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 22 May 2013

Et nous voilà de retour dans l’excellent principe de faire jouer à Kyoko Setsu, la sœur de Cain, pour protéger Ren. De quoi on ne sait pas encore vraiment, mais peu importe. La jeune fille comprend de mieux en mieux son personnage et elle l’endosse avec plus de facilité, même si elle se pose encore de nombreuses questions. Surtout quand une de ses décisions, parfaitement en accord avec Setsu, met Cain-Ren dans l’embarras. C’est le point culminant de ce tome, celui qui nous fait vibrer. Le combat de Ren. Ou de Cain, on ne sait plus vraiment et Kyoko non plus n’en a pas la moindre idée. En tout cas, il pète une durite, tout simplement, On aperçoit alors clairement les différentes facettes de ce héros. Celles qu’il ne montrait à personne et qu’il laisse voir à la fille qu’il aime. Celle-ci, plus pour se rassurer qu’autre chose, se persuade que c’est Cain, et non Ren, qui agit ainsi. Mais son regard perdu, son hésitation à la fin en dit long. A partir de là, Ren enchaîne les erreurs et il est persuadé que la présence de Kyoko en est la cause. Après tout, en sa présence il ressent des émotions si fortes qu’il ne peut se retenir. Il ne se contrôle alors plus du tout et replonge dans un passé sombre que l’on ne connait pas encore et qu’il avait tout fait pour oublier, se transformant en Ren pour éviter de redevenir ce personnage de son passé qu’il refuse d’affronter à nouveau.

La jeune femme serait alors plus un obstacle qu’une aide mais … il ne se voit pas vraiment le lui dire, alors pour l’instant il continue de devoir travailler encore plus dur pour exprimer Cain sans laisser son autre lui s’échapper. Autant dire qu’il n’y a rien de plus difficile. Et Kyoko ne fait rien pour arrange, même si elle maîtrise Setsu au point de ne pas broncher dans une situation particulièrement gênante. La suite nous promet encore de belles surprises, en tous les cas. Et on se rend d’autant plus compte que la mangaka, véritable génie, arrive à allier la violence de ce débordement avec l’humour du reste du tome, et la finesse des différents rôles de son héroïne. Que dire qui n’a pas déjà été dit ? Cette série est une œuvre incontournable, c’est tout. Et on est clairement rentrés dans un acte très émouvant et très à cheval sur l’ambiguïté de la relation entre les deux personnages principaux. Juste pour nous faire saliver, encore et encore. Nakamura est définitivement une maîtresse dans ce domaine.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

19 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News