Shine Vol.6 - Actualité manga

Shine Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 01 March 2021

Mlle Igarashi n'en démord pas : Son vœu le plus cher est de faire renoncer Kokoro à sa carrière de styliste, pour l'orienter pleinement vers un avenir de mannequin. Un choix qui serait idéal, conformément à la grande taille et à la silhouette de la jeune femme. Pour ces raisons, la manager fait suivre Ikuto afin de découvrir les failles qui permettraient de l'exploiter, et de le pousser à convaincre Kokoro de renoncer à son rêve. Encore faut-il que cette dernière passe les qualifications pour le défilé de la FMAD, ce qui n'est pas forcément chose gagnée.
De son côté, Ikuto a fort à faire. Sa place pour la grande finale est assurée, mais de graves imprévus vont lui tomber dessus. Pire encore, ils amèneront des choix cornéliens qui pourraient bien pousser l'adolescent à renoncer à ses objectifs...

Toujours dans ce passionnant arc du défilé de la FMAD, Shine n'est pas avare en déboires concernant la destinée d'Ikuto, mais aussi celles de Kokoro et de Chiyuki, en filigrane. Ce sixième opus s'avère même brillant sur un point : Sa manière de recouper les intrigues et les ambitions de personnages, tout en collant à chaque page à la thématique centrale de l'oeuvre, celle de l'accomplissement de nos rêves en dépit de nos prédispositions.

Après un certain suspense quant à la qualification de Kokoro pour le défilé, c'est toute une mésaventure pour Ikuto, et surtout pour sa famille, qui vient bousculer le petit équilibre qu'on pensait établit. Et pour traiter cette dimension du récit, Kotoba Inoya se montre tout bonnement intraitable. L'ambiance se fait pesante, et chaque interactions (ou presque) entre le héros et une personne adulte est un vrai déchirement. Bien qu'allant dans des extrêmes, le tome redouble de noirceur pour montrer le décalage entre une génération accomplie qui mise sur le rationnel, quitte à briser des ambitions, et l'utopie d'une relève prête à se battre et à se surpasser, plus que quiconque. Une sorte de choc des générations et des classes sociales amer, qui laisse parfaitement planer un doute jusqu'au bout : Ikuto serait-il prêt à se sacrifier, lui ou les siens, pour poursuivre sa voie ?

Les résolutions sont apportées dès cet opus, et il ne serait pas dithyrambique d'affirmer que celles-ci sont parfaites. D'abord parce que rien n'est laissé au hasard et que le point final de ce dilemme a été amorcé depuis un moment, mais aussi parce que cette résolution est une vraie symbolique qui vient annihiler tout l'aspect vicieux des premiers chapitres de l'opus. Dans sa volonté de développer un message d'espoir pour une jeunesse à laquelle on tenterait d'intégrer de force des désillusions, Kotoba Inoya traite son histoire de manière remarquable. Un constat qui va d'ailleurs au-delà de ce simple enjeu et concerne toute la phase finale du volume qui, tout en faisant se rejoindre des parcours de personnages, amorce des interactions nouvelles. A l'approche du défilé de la FMAD, la suite se fera attendre avec hâte. Après six opus, on peut affirmer que Shine est un shônen d'une belle finesse, plein d'espoir et porté par une jeunesse attachante.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News