Shine Vol.5 - Actualité manga

Shine Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 22 Febuary 2021

Les présélections pour le défilé de la FMAD ont débuté, et la première épreuve atteint son point culminant. C'est donc au tour d'Ikuto de présenter la tenue qu'il a concocté, et son choix est particulièrement déroutant : Un pyjama. Membre du jury, Ayano se montre intransigeant, et ses remarques chamboulent Ikuto au plus haut point. L'adolescent tombe de haut, aussi sa réussite est totalement remise en question. A moins qu'une surprise ait lieu lors de délibérations de la première épreuve ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette étape des présélections avance à vive allure dans une première moitié de tome qui fait certains choix pour amener l'histoire à un point important de son déroulement. La fin de la première épreuve est significative, et certains de ses développements pourront surprendre certains, voire sonner comme de la facilité pour d'autres. Une issue qui rappelle une nouvelle fois certains tournois de nekketsu dans ses idées, ce qui permet d'entretenir impeccablement l'une des orientations du récit : Son suspense. Tout en mettant en avant les prouesses et limites d'Ikuto, le scénario sait tenir en haleine et nous surprendre jusqu'au bout. Et quitte à ce que l'intrigue manque parfois de crédibilité, l'effet fonctionne et permet à l'ensemble d'éviter la compétition à rallonge, afin de s'orienter vers de nouveaux horizons qui s'avèreront décisifs pour le lycéen. Mais tout ceci semble être prévu pour une autre fois...

Car, enfin, c'est au tour de Chiyuki de briller dans une seconde partie de volume haletante, mais d'une toute autre manière. L'héroïne nous avait manqué puisque depuis la Fashion Week de Tokyo, ses apparitions n'étaient que ponctuelles et servaient avant tout le chemin d'Ikuto. La revoir mise en avant apporte une nouvelle dynamique au récit, puisque le volume se recentre sur la thématique du mannequinat, et par conséquent des impératifs et difficultés qui existent au sein du milieu.

Et cette fois, Kotoba Inoya ne prend aucune facilité. Nous savions que la route de Chiyuki serait parsemée d'embuches à cause de sa petite taille, et c'est une idée omniprésente dans ce cinquième tome qui, à certains instants, se montre douloureux. Le milieu est ainsi montré sous son jour le plus impitoyable, ce en narrant aussi bien les déboires de Chiyuki que ceux d'autres personnages déjà vus auparavant dans la série, dont celui de l'attachante Kokoro. Des destins qui se croisent et des déterminations qui s’entremêlent, donc, pour un résultat globalement brillant. Loin de se plaire sans une flatterie sans ambiguïté des secteurs concernés, Shine parvient à remettre en question cet ensemble et à faire évoluer humainement des figures toutes plus attachantes les unes que les autres. Une écriture pertinente et percutante donc, qui prouve que le titre en a encore dans le ventre, et prouve un petit engagement appréciable.

Une orientation qui, au vu des dernières pages, ne semble pas prête de changer. Après cinq tomes, Kotoba Inoya a largement prouvé le potentiel de son œuvre, et a encore beaucoup de choses à raconter. Et si la suite est à l'image des débuts, nuls doutes que Shine sera passionnant sur la durée.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News