Shine Vol.2 - Actualité manga

Shine Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 27 January 2021

De fil en aiguille, Ikuto a pu faire ses premiers pas aux côtés de Hajime Yanagida, styliste au caractère bien trempé qui achève sa collection en vue de la Fashion Week de Tokyo. L'adolescent fait surtout office de larbin, mais peut faire ses premières armes aux côtés de professionnels chevronnés.
Mais lorsqu'arrive l'événement tant attendu, c'est le drame : Un mannequin manque à l'appel ! Pour aider Yanagida, le père de Chiyuki n'envoit personne d'autre que sa fille, mais la taille de ce mannequin en herbe impose des chamboulements d'urgence. Le styliste joue sa carrière, et le stress est à son paroxysme. Ikuto comme Chiyuki vont devoir redoubler d'efforts et de détermination pour surmonter cette première épreuve implacable...

Nekketsu classique dans ses codes certes, Shine a néanmoins proposé une entrée en matière remarquable en traitant de manière complète le double univers du mannequinat et de la haute couture, à travers deux protagonistes attachants à leur manière. Et bien que ce ne soit que le début de la série, Kotoba Inoya ne nous épargne pas en proposant un premier arc particulièrement intense, autour de la prestation de Hajime Yanagida durant la Fashion Week de Tokyo.

Un récit qui se poursuit sur l'entièreté de ce second opus donc, et qui fait office de première épreuve importante pour les deux héros du titre. De son côté, Ikuto doit mettre ses quelques connaissances à contribution pour sauver les meubles et adapter une tenue haut de gamme à une Chiyuki qui va devoir compenser sa non grande taille par sa prestance, ni plus ni moins. Alors, l'ensemble du tome conserve cette orientation nekketsu en traitant le dépassement de soi, servit par différents petits rebondissements liés aux capacités des protagonistes. Pas de doute, nous sommes dans un shônen nerveux et à couper le souffle dans son domaine, donnant à ce décor de la mode et du stylisme une aura sensationnelle et éprouvante. Des codes classiques donc, mais terriblement bien utilisés, pour un rendu qui ne laisse pas le temps de souffler et qui s'avère toujours au service des personnages.

Ce deuxième volume peut donc se résumer à l'idée d'une première étape sans merci et éprouvante pour les deux têtes d'affiche, mais pas seulement. Comme dit il y a quelques lignes, l'univers de la haute couture et ses impératifs constituent toujours des enjeux qui reflètent la volonté de l'auteur de communiquer toujours plus cette dimension au lecteur, un traitement qui fait immanquablement mouche dans cette suite. Mais aussi, c'est par un troisième personnage, la jeune journaliste Fumyo, que l'auteur établit tout un discours positif sur la mode. Celle-ci n'est pas destinée à un seule type de gabarit mais peut faire briller n'importe quel individu. Dans une série de ce type, le piège aurait été de faire briller les mécanismes discriminatoires de cet univers, mais l'auteur semble justement s'y opposer. A voir jusqu'où cette intention ira dans la suite de l'oeuvre.

La première très bonne impression de Shine se confirme donc dans cette suite qui clôt une première aventure intense pour les personnages, passionnante pour le lecteur, et qui dévoile déjà quelques thématiques bienvenues. On aurait donc tort de juger le manga à son univers et à ses couvertures : Shine est un titre nerveux et effrené, mais aussi finement écrit pour ses débuts. Une excellente surprise.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News