Shaman king - Star Edition Vol.4 - Actualité manga

Shaman king - Star Edition Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 25 November 2020

Avec une victoire et une défaite, Yoh doit remporter son dernier match s'il veut se qualifier pour le véritable Shaman Fight. Seulement, son dernier adversaire est peut-être le plus redoutable : Ren Tao. Bien que Yoh l'ait vaincu auparavant, le voilà devenu plus puissant, à tel point qu'il a tué le gardien Pache qui lui était attitré. Son niveau de furyoku est d'ailleurs bien supérieur à celui de Yoh, mais notre héros ne renonce pas à la victoire pour autant...

Dans ce quatrième tome de la nouvelle édition de Shaman King, place aux tomes 7 et 8 du manga original. La phase de qualification pour le Shaman Fight approche de sa fin et nous présente son match le plus frétillant puisqu'il oppose de nouveau le protagoniste du récit à Ren, son cruel mais charismatique rival. Et encore une fois, on reconnaît là le nekketsu du Jump de la fin des années 90, notamment parce que les ficelles proposées n'ont rien d'étonnant aujourd'hui. L'issue du match n'est pas un véritable suspense, et les rebondissements ne surprennent pas vraiment. Mais est-ce un mal ? Clairement, non. La série de Hiroyuki Takei conserve son aura d'antan, sans mal, et brille surtout du coup de crayon du mangaka, qui n'a pas pourtant pas encore atteint son apogée. Alors certes, le match est livré de manière très classique, mais il parvient à divertir sans mal, notamment parce que le mangaka exploite davantage son concept de l'Oversoul, une idée qui s'affine jusqu'à devenir une vraie identité du titre, un développement loin d'être terminé.

Avec cet affrontement, une étape de la série s'achève, celle des qualifications. On pourrait alors dire que l’œuvre démarre véritablement à partir de maintenant, ce qui se ressent notamment par le grand esprit de camaraderie qui se développe dans le volume. Car si on devait signifier un « après », ce sera par tout le cercle qui se forme autour de Yoh, impliquant même une évolution de Ren bien marquée. Certains trouveront même, peut-être, que le développement va un peu vite en besogne. Pourtant, il répond totalement à l'arc qui est amorcé dans la dernière partie de volume, donc rien d'incohérent ici. Et quitte à ce que le tout soit un poil rapide, Ren passant de meurtrier sans scrupule à rival complexe empli de doutes vis à vis de ses pêchés et de son destin, cela permet à la série de s'éloigner des grands clichés, grâce à de nouvelles interactions de personnages tout à fait appréciables. Dans le lot, on incluera le retour d'une certaine figure, qui n'a jamais vraiment été absente, mais qui revient sous un autre jour. C'est un peu facile, mais l'idée de lui donner une vraie place dans l'histoire est satisfaisante.

De par son succès au début des années 2000, Shaman King a gardé son étiquette de classique du genre dans nos contrées. Avec ce tome, toutes les spécificités de la série phare de Hiroyuki Takei sont bel et bien condensées. C'est ordinaire dans la formule, mais tout à fait efficace et dynamique, tandis que le casting de personnages se révèle de plus en plus attachant. Aussi, une relecture aujourd'hui permet de voir ce que l'auteur a anticipé à l'époque. Déjà présents sur des visuels des premières volumes (voire des premiers chapitres), certains personnages commencent à véritablement entrer en scène. Celles et ceux qui ont découvert l’œuvre à l'époque le savent, mais Shaman King va réellement aborder le vif de son sujet et démontrer toute sa richesse, très prochainement.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News