Shaman King Flowers Vol.1 - Actualité manga

Shaman King Flowers Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 09 March 2020

Shaman King est une licence qui a connu une avancée houleuse, notamment au Japon. Petite piqure de rappel : la prépublication du manga de Hiroyuki Takei avait été stoppée prématurément, faute de succès, contraignant l'auteur à écrire une non-fin. Le tir sera rectifié en 2009, avec la parution nippone des derniers tomes de l'édition deluxe de l’œuvre, qui offrent plusieurs chapitres supplémentaires, de quoi permettre à l'auteur de proposer la fin qu'il souhaitait. En France, ces chapitres ont d'ailleurs enfin été proposés dans l'ultime opus de la Star Edition de la série, permettant à Shaman King d'être relancé en France.

Car depuis, Hiroyuki Takei n'a pas dit son dernier mot, ce qui était déjà le cas avant que son œuvre ne soit reprise par Kôdansha. Aussi, en 2012, l'artiste lance une suite à son manga : Shaman King Flowers. Celle-ci est prépubliée dans le magazine Jump X, qui s'arrêtera en 2014, en même temps que cette séquelle qui totalisera six volumes. Depuis, Shaman King est sur l'égide de Kôdansha, et d'autres titres ont vu le jour, mais c'est une autre histoire.

Bien des années se sont écoulées depuis le Shaman Fight. Yoh et Anna, devenus adultes, ont donné naissance à un fils : Hana. Ce dernier, doué des talents de shaman de son père, s'est vu confié Amidamaru, et est élevé par Tamao. Le garçon, au caractère bien piqué, semble avoir une revanche à prendre sur son père, mais va d'abord devoir faire face à une autre menace liée à sa famille : Deux descendants de la lignée de Hao, branche de Asakura désignée comme déchue, arrivent à Fumbari pour clamer vengeance, et s'attaque logiquement au descendant légitime de la famille...

Avec ce premier tome de Shaman King Flowers, Hiroyuki Takei joue la carte de la « next generation », faisant du fils de Yoh et d'Anna le protagoniste de sa suite. Une recette classique mais qui, selon son utilisation, pourrait se révéler réussie... ce qui pourrait bien être le cas de la série.

Car, on le comprend assez vite, tout le côté filiation proposé par le mangaka fait sens par rapport à l'intrigue proposée. Le Shaman King originel ayant été, entre autre, l'histoire des Asakura, Flowers reste cohérent en développant davantage cette aspect, jusqu'à développer les prémices d'un autre conflit interne à la lignée. Hana est donc confronté aux descendants de Hao, tandis que l'auteur promet de développer tous ces conflits filiaux au sein du récit. Il installe alors quelques éléments prometteurs, par exemple dans le conflit qui semble opposer Hana et son père, permettant aussi à cette suite de ne pas nous jeter à le figure tous les personnages phares de la première œuvre, et d'entretenir un certain suspense à leur sujet.

Un pitch qui, a terme, pourrait donc donner une séquelle de bonne facture. Mais en attendant, et malgré tous ces éléments d'intrigue alléchants, force est de constater que Hiroyuki Takei lance les hostilités de manière assez douce, pour ne pas dire classique. Il réintroduit doucement les différentes mécaniques de la série et plante sur un schéma linéaire les deux nouveaux adversaires que sont Yohane et Luca Asakura, ce qui donne un premier opus aux événements sans grande surprise. Il semblerait alors que l'auteur se cadre pour relancer son œuvre, un choix assez logique quand on sait que ce sont des prises de risques et propositions personnelles qui ont sans doute refroidi le lectorat, lors de la parution du manga initial. Le tout se lit alors sans déplaisir, mais on en attendra davantage des volumes suivants.

Enfin, notons que Shaman King Flowers pourrait difficilement être conseillé comme première approche de l'univers. Si Takei essaie de ne pas trop faire référence au Shaman Fight, avoir lu la première série reste indispensable pour saisir les enjeux proposés dans ce premier volume, sans compter que découvrir les anciens personnages, au compte goutte, plus vieux, a un réel charme qui, on l'espère, se poursuivra dans les tomes suivants. De même, il serait risqué de s'attaquer à cette suite pour ceux qui découvriraient actuellement le titre original, ce premier tome de Flowers dévoilant logiquement l'issue de l’œuvre précédente.

Côté édition, Kana s'est montré aux petits soins avec la suite d'un des shônen qui a fait les beaux jours de l'éditeur au début des années 2000. Outre un papier de bonne qualité, nous avons droit à quelques pages couleur et une couverture sur papier couché mat qui a belle allure. Seul bémol : le synopsis sur la quatrième de couverture qui semble aller au-delà de ce premier volume, et dévoile plusieurs éléments de l'intrigue à venir ! Vraiment dommage, aussi on ne peut que conseiller d'éviter ce résumé pour garder intact la surprise de l'avenir de la série.

Un verdict assez bon, donc, pour ce premier volume de Shaman King Flowers. Bien que classique dans son démarrage, cette séquelle plante habilement plusieurs pistes de scénario, tandis que l'auteur reste cohérent avec sa première œuvre en se penchant de nouveau sur le destin des Asakura. Reste à voir ce que donnera l'ensemble, six volumes étant un nombre pouvant paraître léger pour une suite de cette ambition, mais on reste confiant.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News