Seven Deadly Sins Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 08 June 2015

Melodias, Ban et Gowther ont débarqué au sein de la capitale avec la ferme intention de porter secours à Elizabeth ! Diane et King ne comptent toutefois pas rester sans rien faire et se mettent eux aussi en route… à leur manière ! Mais du côté de la capitale, les chevaliers sacrés s’organisent pour lutter contre les deadly sins. Et pour ne rien arranger, ils sont bien décidés à les faire passer pour les pires criminels qu’il soit. Cependant, l’arrivée imprévue du roi Arthur en personne et les réticences de certains chevaliers vont quelque peu compliquer la tâche des défenseurs de Liones…


On pouvait s’attendre à de l’action, on sera servi, et largement ! Concrètement, ce tome s’articule autour de plusieurs affrontements venant chacun mettre en scène de multiples combattants. Bref, les enjeux sont importants et les rixes le seront tout autant. Cerise sur le gâteau, elles s’avèrent toutes assez réussies. En fait, c’est le tome tout entier qui se montre extrêmement convaincant. Nakaba Suzuki va ici se plaire à nous en mettre plein la vue tout en nous surprenant à plus d’une occasion et en ne se privant pas pour nous gratifier de quelques passages franchement drôles. Tout cela s’imbrique parfaitement bien, à l’image par exemple d’une situation pour le moins cocasse où Diane se retrouve bloquée dans la gueule du loup (au sens propre tout autant qu’au figuré). Dès lors, la lecture s’avère aussi fluide qu’elle est prenante. Mais au-delà de ça, elle se montrera également des plus intéressantes en nous présentant non seulement de nouveaux personnages, mais aussi en donnant l’occasion à d’autres de revenir sur le devant de la scène. Ce sera, par exemple, le cas de Guila qui, petit à petit, commence à sérieusement trouver sa place dans notre cœur.


En marge de cela, il n’y a pas grand-chose à rajouter. Tous les éléments mis en place par Nakaba Suzuki se montrent efficaces et contribuent à faire de Seven Deadly Sins un shonen diablement réussi. On pourra toutefois noter la bonne utilisation que le mangaka fait de mythes connus. C’est notamment ici le cas d’Arthur Pendragon. Dès son entrée en scène, le personnage s’avère plus surprenant qu’on aurait pu le croire au premier abord. A côté de ça, il est également fort appréciable de constater que l’auteur ne se prive pas de délaisser parfois très fortement son héros pour mettre en valeur les compagnons de ce dernier. Diane, pour ne citer qu’elle, aura l’occasion de briller et de nous faire vibrer. Et pour ne rien gâcher, tout cela est grandement aidé par un coup de crayon particulièrement affûté. La chose n’était pourtant pas gagnée d’avance, mais les combats urbains qui nous sont ici proposés fourmillent de détails que l’on prend à chaque fois plaisir à découvrir.


Bref, avec un neuvième opus bourré d’action qui n’oublie cependant pas complètement de faire un minimum avancer l’intrigue, Seven Deadly Sins retrouve pleinement la qualité à laquelle la série nous avait habitués. Une lecture qui se dévore de début à la fin et sans ménagement !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Shaedhen

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News