Saint Seiya - Saintia Shô Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 13 Février 2018

Alors que Saga est revenu possédé par l'âme d'Ares le dieu de la guerre, et qu'il s'est allié avec Eris, la déesse de la discorde, les Saintia de leurs côtés tentent tout ce qui est possible pour endiguer le mal, y compris pénétrer sur les terres d'Artémis, sœur d'Athéna qui les accueille de manière bien violente... Pourtant la déesse de la chasse et de la lune semble disposée à aider les jeunes guerrières afin qu'elles sauvent sa sœur, chargée de protéger la Terre! 


D'un tome à l'autre, nos sentiments de lecteurs, mais surtout de fans de Saint Seiya, évoluent sans cesse, et si le volume précédent s'était montré un peu décevant, malgré les bons éléments qu'on y trouvait, le présent tome (le mythique et symbolique numéro 10) se montre tout à fait excitant! On y retrouve tout ce qui fait l'essence de Saint Seiya , tout ce qui a contribué à faire de la série d'origine de Kurumada l’œuvre culte qu'elle est aujourd'hui; et pour cela Chimaki Kuori n’hésite pas à faire de nombreux clins d’œil (très appuyés) à la série précédente, voire carrément à en reprendre le schéma qu'on connaît si bien! 


Déjà quel bonheur de découvrir Saga avec une God Cloth, qui semble être celle d'Ares, mais qui ressemble à celle des Gémeaux! 


Ensuite on retrouve les deux Saintia parties rencontrer Arthémis, et malgré ce qu'elles ont subi, nous comprenons que le but de la déesse, par l'intermédiaire de Callisto, était de les aider et donc d'aider sa déesse de sœur! 


Et à partir de là, le tome entier ne sera qu'une succession d'éléments forts renvoyant à l'essence même de la saga: artefacts divins conférant un grand pouvoir confié à des jeunes chevaliers qui en ont bien besoin; attaque d'un dieu maléfique qui oblige les Gold Saints à entrer en scène et à protéger le sanctuaire (à savoir une pluie de météorites que Shaka, Aiolia et leurs camarades vont simplement détruire en toute tranquillité, en détente), Athéna qui part seule faire barrière de son corps pour protéger la planète, et qui, comme la conne qu'elle est (mais qu'on aime bien quand aime) va encore se planter et se faire capturer, et nos cinq jeunes filles (référence au "big five" de la première série) qui partent la secourir pendant que les chevaliers d'or se chargent de la pluie de météorites! Whao!! On est en plein dedans! Du pur Saint Seiya! 


Et vous en voulez encore? Parce que oui ce n'est pas fini: les armures de nos héroïnes qui évoluent grâce aux artefacts divins (ça y est on a les "v2" des armures), des références au passé avec un retour sur la fuite d'Aiolos du sanctuaire avec en parallèle, la fuite de Mayura qui rencontre également Shura...parce que oui, tout est lié et cohérent, tout se déroule parfaitement en parallèle sans le moindre problème de cohérence; et enfin un mentor issu du passé qui apporte son aide et son cosmo (cosmos en Français, mais normalement on parle bien de "cosmo") aux jeunes guerrières parties en terre ennemie où de nombreux adversaires les attendent! 


Que dire de plus après ça? Nous avons lu tout simplement un tome de Saint Seiya, véritablement, pas une pâle copie sans âme à la sauce SSG Assassin ou pire une atteinte à l'intégrité de la série de la part du père fondateur comme Next Dimension (pourtant la seule série qui soit officiellement canon)! 


Alors oui on pourrait parler de "copier / coller", de manque d’imagination, de fan service...et alors? Qui n'en pas envie en lisant du Saint Seiya de ressentir les émotions que seul Saint Seiya peut nous procurer? 


Un tome magnifique, rien de moins, en toute subjectivité de fan! 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

18 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News