Romio vs juliet Vol.5 - Actualité manga

Romio vs juliet Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 03 December 2019

Lors du voyage à la plage, suite à la montée des eaux, Persia et Inuzuka se retrouvent bloqués par un ilot, contraints de trouver refuge dans un phare. Un peu désemparés, tous deux apprécient néanmoins cet instant de solitude. Car Romio a un projet plus qu'intime : embrasser sa petite amie...

Avec ce cinquième volume, Yousuke Kaneda continue d'exploiter sa série à travers différents chapitres jouant sur la relation interdite de nos deux protagonistes et en mettant à l'honneur les différents personnages de l'histoire, le tout avec autant d'humour que d'intensité, selon les histoires contées.

Inévitablement, la série est donc tombée dans une routine propre au genre. Le mangaka ne cherche pas spécialement à renouveler son intrigue et son schéma, et se contente de jouer avec le contacte de l’œuvre pour développer toutes sortes de péripéties, en cherchant à jongler le mieux possible avec ceux qui composent la galerie de personnages de la série.Pour l'heure, le récit ne se montre donc pas plus audacieux que ça, et il faut accepter d'avoir une comédie scolaire très classique, mais néanmoins déjantée.

On notera, toutefois, de très légères tentatives de l'auteur de faire évoluer différents pans de la série. La relation entre Persia et Inuzuka cherche à aller vers quelque chose d'un tout petit peu plus intime, tandis que la relation entre Romio et Airu est un peu plus exploitée. Le chapitre centré sur Aby et Somali apporte aussi un petit quelque chose, surtout en ce qui concerne la demoiselle.

Le réel point fort de ce tome cinq vient alors de ses changements d'ambiances réguliers. Parfois très orienté comédie, le récit se fait ponctuellement plus touchant, sait aussi propose sa dose de fan-service (assumée) de manière modérée, et va même jusqu'à planter un peu d'action vers ses chapitres finaux. Côté balance entre les tonalités, la série continue d'être bien menée, les chapitres se suivant sans vraiment se ressembler.

Néanmoins, malgré ces bons petits éléments, ce cinquième opus montre quelques limite. Chaque histoire est divertissante à sa manière, et la lecture constitue toujours un bon petit moment. Mais pour l'heure, Yousuke Kaneda ne va pas au delà, et c'est bien dommage. On se demande alors forcément comment Romio vs Juliet peut tenir 11 tomes de plus, à moins que la routine finisse par être brisée à un moment ou à un autre.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

13 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News