Rinne Vol.30 - Actualité manga

Rinne Vol.30

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 23 Febuary 2021

Tsubasa qui essaie de s'accaparer l'attention de Sakura. Une étrange cloche de l'amour dont on dit qu'elle lie les gens pour l'éternité. L'association des shinigami qui organise une réunion d'urgence suite à l'apparition de nombreux fantômes d'anguilles. Un revenant, dans une auberge hantée du bord de mer, qui semble obsédé par les tresses et s'en prend forcément à Sakura. L'énigme d'une beauté emprisonnée dans de la glace. Mlle Annette qui est devenue un ballon de baudruche géant. Une malédiction pesant sur le capitaine de l'équipe de natation. Masato qui est persuadé de pouvoir "méduser" Rinne alors qu'il se fait sans doute un peu (beaucoup) arnaquer par le cupide Sabato... Pour le 30e volume de la série, les problèmes ne s'arrêtent aucunement pour nos héros, au gré de 10 nouveau chapitres pour 8 petites missions différentes ! Mais le renouvellement, lui, est-il aussi au rendez-vous ?

Dans une moindre mesure, on peut dire que oui, essentiellement pour une raison: cette fois-ci, Rumiko Takahashi ne se cantonne pas trop à de simples petites affaires d'exorcisme. Bien sûr, il y en a toujours, mais il n'y a pas que ça, et l'on appréciera par exemple les deux derniers chapitres qui exploitent de manière amusante et efficace la cupidité de Sabato, le désir de revanche de Masato ou l'appât du gain d'un Rinne toujours aussi fauché.

Mais bon, on ne va pas se mentir: même dans ce genre de sympathique récit jouant sur les habituels traits de caractère des personnages, l'oeuvre reste profondément ancrée dans sa routine sans que la mangaka ne se décarcasse beaucoup, comme en témoignent le fait que quasiment tous les chapitres soient à nouveau auto-conclusifs, au risque d'aboutir plus d'une fois à des fins trop rapides/abruptes/faciles, avec l'impression que l'autrice n'exploite pas vraiment les possibilités de certains cas. Dommage, quand on voit certaines petites idées vraiment fun à la base et qui auraient pu donner plus de choses (l'Annette-ballon, les anguilles...). Enfin, malgré leur présence dans certaines histoires, la plupart des personnages secondaires sont globalement moins en vue, en particulier Rokumon qui amène souvent pas mal de vivacité mais qui est ici quasiment absent, alors qu'ils 'agit du plus proche acolyte de notre héros.

En somme, pour la barre symbolique des 30 volumes, Rinne ne brille pas spécialement ici. Cela reste encore et toujours assez sympathique à lire au gré d'un ou deux chapitres à la fois, mais Takahashi offre le minimum syndical de son talent... La dernière dizaine de tomes à venir y changera-t-elle quelque chose ?
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

11.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News