Reine d'Egypte Vol.7 - Actualité manga

Reine d'Egypte Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 10 April 2020

Chronique 2

Hatchepsout affirme son pouvoir au sein du royaume notamment en renforçant le commerce afin de faire de l’Égypte une grande puissance économique! Mais affirmer son pouvoir c'est aussi se faire des ennemis et écarter des proches afin de les protéger!
Mais malgré la fatigue, le doute n'est pas permis, son projet est clair et elle sait ce qu'elle veut!
Malheureusement le pays est divisé puisque son propre fils gouverne la basse Égypte de manière radicalement différente, en privilégiant l'armée...vont ils être obligé de s'entre-déchirer?

Une nouvelle fois avec ce tome on passe d'une situation à l'autre, d'un personnage à l'autre, tout va très vite et une nouvelle fois la temporalité n'est pas très claire...alors que tout semble s’enchaîner de manière relativement fluide, il se passe plusieurs semaines, voire plusieurs mois quand ce n'est pas plusieurs années...

Dans un premier temps on va retrouver les deux Roi et Reine du pays afin qu'on sache où ils en sont chacun de leurs cotés, avec notamment une Hatchepsout qui affirme son autorité quitte à devoir commettre des actes qui la répugnent
Ensuite la première moitié du tome sera un constat des "forces en présences" des différents héritiers par Hapouseneb... On découvre ce dernier s'extasier de voir les deux héritiers légitimes se renforcer chacun de leur coté, peu importe qui prendra le pouvoir, le conseiller étant fidèle à l’Égypte avant d'être fidèle à une personne en particulier!

Ensuite on va s'intéresser de nouveau à celui qui est à l'origine des derniers bouleversements, à savoir Panéhésy qui continue de jouer de son influence auprès de la reine...mais le précédent conseiller de cette dernière, à savoir Senmout, a encore un rôle à jouer, un rôle qui pourrait se montrer bien surprenant...

On passe donc d'un souverain à l'autre, sans pour autant oublier les autres membres de la famille royale, et on continue de suivre le destin fascinant de cette famille qui se déchire pour le pouvoir, qui se déchire car ils ont des visions bien différentes de ce que doit être l’Égypte, des visions bien différentes de l'avenir!

On continue de se passionner pour le destin de Hatchepsout mais également des autres membres de sa famille, qui bien loin de l'aider, lui complique la vie et s'avèrent être des obstacles pour son projet...
On prend toujours autant de plaisir à lire ce titre qui n'a rien de linéaire qui nous surprend sans cesse, à l'image de la conclusion de ce tome vraiment inattendue!


Chronique 1

Par le commerce, la reine Hatchepsout a fortement renforcé la position de l’Égypte, notamment grâce à l'aide de Panéhésy qui occupe désormais une importante place au palais. Pourtant, ce n'est pas non plus une période de calme pour le pays. Fort de l'influence gagnée par l'Egypte, des pays voisins tentent de l'envahir, mais le Pharaon se montre intransigeant envers ses adversaires.
D'autant plus qu'un autre dilemme de taille se présente : le jeune Thoutmosis III grandi, et intègre les forces armées du pays. Certains voient déjà en lui le véritable Pharaon, celui qui pourra redonner à l’Égypte sa gloire d'antan...

Après avoir développé grandement le commerce dans son pays avec l'aide de Panéhésy, Hatchepsout s'est imposée comme un Pharaon remarquable, capable de faire progresser le pays. Alors, si la série a pu proposer parfois de grands rebondissements, et notamment des conflits internes au pays, c'est un volume plus calme que nous propose Chie Inudoh. La mangaka s'intéresse alors à plusieurs éléments actuels de la série, et notamment les points de vue de personnages centraux. Une véritable transition en somme, comme pour préparer la suite de l'histoire qui s'annonce beaucoup plus mouvementée, une sorte d'échiquier qui se met en place comme le montre l'assez intense final du volume.

Et au delà de cette mise en place, ce sont les développements de bon nombre de figures principales qu'on apprécie, à commencer par Hatchepsout qui livre un véritable bilan de son évolution, quand son fils Thoutomosis III se révèle être un adolescent aussi noble que charismatique. Les ambitions, mais aussi les regrets... et même le deuil : voilà les thèmes abordés dans ce septième opus qui livre notamment une facette inédite de Panéhésy, un personnage assez nouveau dans la série, mais qui méritait bien un tel approfondissement qui s'accaparer la sympathie du lecteur.

Et sous couvert de petites progressions ci et là, l'autrice ne se prive pas de garnir son récit de petites anecdotes sur les faits historiques et culturels d'époque, une belle initiative sur un volume relativement plus calme. La place des obélisques, certains rites de momifications... Le tout est retranscrit avec beaucoup de sincérité, rendant la démarche de Chie Inudoh particulièrement plaisante.

Alors, si les grands coups de théâtre ne pleuvent pas dans cet opus, difficile de bouder son plaisir devant tous les développements proposés, les progressions de personnages, ou encore les différents focus sur l'époque. On se doute bien qu'on assiste au calme avant la tempête, mais l'ensemble fonctionne totalement, et il y a de quoi avoir hâte de découvrir quels grands chamboulements nous attendent par la suite. A noter que nous avons désormais dépassé la longueur que la mangaka prévoyait pour sa série, aussi il n'est pas totalement impossible que l’œuvre se dirige doucement vers son climax, ce qui serait cohérent avec des pistes préparées par ce volume. Mais ça, seul l'avenir nous le dira.

 

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News