Re:Load Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 12 Juin 2018

A l'heure où Kanji Mizuki, le père biologique de Makoto séquestré par le clan Gomon, pourrait apporter des réponses à certaines questions, Inui doit d'abord venir à bout de deux redoutables tueurs du clan. L'une des deux a déjà eu son compte, mais l'autre pourrait bien poser encore plus de problèmes. Et la situation ne risque pas de s'améliorer avec l'irruption de Shin... Que cache la double personnalité de Makoto ? Quel secret terrible renferme le fameux "dossier" que Kanji a pris soin de cacher et qui concerne le clan Gomon ? Et, surtout, Inui pourra-t-il protéger jusqu'au bout la jeune Makoto, jouet d'un destin qui la dépasse et cible des attaques ?


Toutes les réponses sont au programme de cet épais dernier volume de 250 pages, et le moins que l'on puisse dire est que le mangaka Takumaru Sasaki assure sans la moindre difficulté l'essentiel, notamment en conservant un rythme soutenu et tendu qui aboutit sur de bons moments d'action. Combats au flingue, à l'arme balance, au corps-à-corps... l'auteur assure plutôt bien le spectacle grâce à son trait qui sait à nouveau se faire brutal et sans concession quand il le faut, sans non plus tomber dans la surenchère, et en conservant une certaine fluidité dans le rendu des coups. Le résultat est là: pas le temps de s'ennuyer.


Pourtant, on ne peut pas dire que le scénario révèle autant de surprises qu'espéré, surtout autour de Makoto dont on attendait eut-être quelque chose d'un peu plus terrible encore au vu du deuxième volume. Mais tout trouve sa conclusion, chacun des principaux personnages a son rôle à jouer, et certains restent bien campés et se dévoilent même un peu plus sous de nouveaux angles. Ainsi, on entrevoit bien toute la noirceur d'un Sakaki qui n'a reculé devant rien pour devenir le patron du clan Gomon, et qui n'hésiterait pas même à sacrifier son fils si besoin. Quant à Rensuke justement, il démontre derrière son côté brutal et sa puissance un caractère tout de même moins terrible que son ordure de père. De son côté, Shin, l'électron libre qui ne pense qu'à s'amuser en tuant, montre quand même une autre facette, un certain désir de vengeance, une motivation plus concrète, même s'il prétend le contraire et que son côté sanguinaire reste au-dessus de tout. Enfin, l'évolution d'Inui au fil de la série se confirme: face à Shin et aux autres, plus que de venger l'assassinat de sa soeur, il a désormais surtout le désir de protéger l'innocente Makoto. La jeune fille n'est clairement plus (mais l'a-t-elle vraiment été un jour ?) un substitut de la défunte Sayaka pour lui... Mais saura-t-il la préserver jusqu'au bout, et tenir la promesse qu'il lui a faite de rester avec elle ? Ainsi, la plupart des principaux visages parviennent à se nuancer un petit peu plus, ne serait-ce que brièvement, et ça contribue à la réussite  d'une série qui a également le mérite d'offrir une conclusion bel et bien existante, ais ni toute blanche ni toute noire.


Re:Load n'est clairement pas le genre d'oeuvre qui cherche à renouveler quoi que ce soit. Mais avec son personnage principal "hard-boiled" désabusé qui se retrouve une raison de vivre, son atmosphère sombre et brutale exploitant assez bien le cadre mafieux entre autres, et son scénario classique mais mené à bien d'un bout à l'autre, Takumaru Sasaki a tout compris de ce qu'on attend d'un divertissement de ce genre, et livre une courte série qui fait très bien le job dans l'ensemble.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News