Ranma 1/2 - Edition Originale Vol.10 - Actualité manga

Ranma 1/2 - Edition Originale Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 23 August 2019

Un nouvel ennemi mystérieux a fait irruption chez nos héros ! Autrefois tombé lui aussi dans l'une des sources de Zhou Quan Xiang, il peut se transformer en une créature aux allures démoniaques au contact de la pluie, et il a décidé de kidnapper Akane dans le but de retrouver la personne à l'origine de tous ses malheurs ? Accompagné de Shampoo, Ryôga et Mousse, Ranma pourra-t-il sauver Akane ? A qui cet étrange ennemi se battant avec des collants en veut-il autant ? Y a-t-il un moyen de l'aider ?

Tout juste entamée à la fin du tome précédent, l'affaire du démon aux collants va occuper ici près de la moitié de ce 10e volume, soit environ 160 pages, pour un résultat qui,cette fois-ci, semble par moments un peu long. Rumiko Takahashi tend en effet à étirer un peu trop certains passages, notamment l'escalade de la montagne où l'ennemi s'est réfugié avec Akane, en exploitant de manière légèrement répétitive certaines idées. Et puis, il faut avouer qu'au bout du compte, l'adversaire de cet arc n'est pas parmi les plus farfelus et drôles de la série. Pourtant, des bonnes idées, il y en a pas mal de petites, qui font qu'on ne s'ennuie jamais vraiment: le côté complètement improbable de la source dans laquelle fut plongé l'adversaire, la dégaine qui en a résulté, l'identité de celui qui est la source de ses problèmes (et une nouvelle fois, l'autrice joue très bien sur l'incompétence et le côté indigne des adultes), la vraie raison pour laquelle il le pourchasse qui est délicieusement ridicule... Si bien qu'au bout du compte, même si cet arc n'est pas forcément le plus marquant de l'oeuvre, il reste tout à fait divertissant.

Suivent deux autres arcs de quelques chapitres, centrés sur deux personnages en particulier. L'un remet en avant cette andouille de Tatewaki Kuno, réapparaissant soudainement de la mer, amnésique mais devenu plus fort... et, surtout, avec une pastèque sur la tête. Que ce soit pour lui faire retrouver la mémoire ou pour le vaincre, Ranma devra percer le secret de son entraînement sur l'île aux pastèques... assez ridicule, cela va de soi. Là non plus, pas de quoi hurler au génie sur cette petite partie au déroulement assez classiques, mais la mangaka y sert très bien sa petite recette, à base d'éléments grotesques et d'humour bien porté par l'habituel caractère stupide de Tatewaki, entre autres. L'autre arc s'avère un peu plus intéressant en mettant en valeur une demoiselle parfois pas assez en vue, Ukyo. Se désolant d'avoir raté une sauce confectionnée il y a dix ans, la jeune fille est prête à rendre son tablier et à payer le prix fort sa bourde d'enfance, sans savoir que ladite bourde n'est pas forcément d'elle... Tout en prenant soin de ne rien lui dire de ce qu'il a fait gamin, Ranma tente de se faire pardonner, Ukyo vient loger chez les Tendo le temps de se remettre de son échec, mais évidemment les choses vont partir en vrille... Entre quiproquos, jalousies, petits plans pour avoir Ranma ou pour éloigner Ukyo, faux mariage, ou plans pécuniaires de Nabiki pour tirer parti de la situation, Takahashi se montre bien inspirer, dans une déferlante de situations comiques où tut s'enchaîne bien, et où l'on appréciera aussi la mise en avant d'Ukyo en tant que cuisinière d'honneur ou "épouse" attentive... le tout cachant surtout une jeune fille obstinée !

La fin de volume, elle, se contente de quelques chapitres indépendants: l'énigme d'un "pot à poulpe maudit" cachant le retour d'un certain personnage, un nouveau petit plan de Gosunkugi à base de poupées de papier pouvant manipuler les autres, Happosai se retrouvant littéralement collé à Ranma à cause d'une pilule dont il n'a pas lu la notice... Autant de petits moments loufoques qui ne vont pas très loin.

Sans être le tome le plus inspiré, ce 10 opus continue de plutôt bien faire son office, dans la mesure où l'on ne s'ennuie jamais et que ça fourmille encore d'idées. Ainsi, cette nouvelle édition de Ranma 1/2 arrive ici à sa moitié et dépasse tout juste les 200 chapitres sans lasser.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News