Q - Kou Vol.4 - Actualité manga

Q - Kou Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 28 December 2016

Critique 2


Et si Solaris n'était pas là pour détruire la Terre ?
C'est la théorie avancée par le Docteur Narita, et elle pourrait bouleverser pas mal de choses. Mais l'heure ne semble déjà plus aux interrogations, car les U7 et Rem sont déjà en route pour accomplir leur mission de destruction de l'entité qui les observe depuis le ciel. Seulement, en approchant de leur cible, ils doivent se préparer à affronter le dernier gardien de Solaris, apparaissant soudainement devant eux : Q... Mais est-ce bien elle ?

Au bout de trois premiers tomes rondement menés, Tatsuya Shihira a su faire monter la tension et l'attente autour du grand final de sa série. L'apparition en dernière page du volume 3 d'une Q métamorphosée annonçait des choses très prometteuses. Mais c'est peut-être plus encore l'aura de mystère, planant plus fortement que jamais suite à la théorie de Narita, qui intriguait au plus haut point en amenant un flot de questions. Solaris est-il un danger ou un simple laboratoire ? S'il ne peut fonctionner seul, comment obtient-il ses données qui lui permettent de créer les demis ? Pourquoi les fabrique-t-il stérile ? Et quelle est la fonction de Q dans tout ça ? Est-elle un danger pour l'humanité ?

Qu'on se le dise, le mangaka a à coeur de répondre à toutes ces interrogations, et plus encore. Car il parvient à offrir à son récit un rythme toujours aussi soutenu, porté par des dessins dynamiques et dégageant une certaine puissance, même si l'on regrettera une mise en scène des combats souvent assez réduite. Le rythme doit aussi beaucoup à un bon entretien du suspense, notamment autour du plan "Marteau d'Asgard", sorte de solution d'ultime recours qui, au-delà d'apporter la victoire à nos héros, risquerait surtout de signer la mort de 90% de l'humanité... En ce sens, il va donc être l'heure pour les personnages, en tête desquels Rem et El, de faire des choix décisifs. Mais Shihira ne s'arrête pas là, et parvient aussi à tirer de bonnes choses de son héroïne Q, car en plus d'avoir toutes les explications suffisantes à son sujet (on apprendra même pourquoi elle mange toujours tout ce qui lui passe sous la main), on a enfin droit, pour la première fois dans la série, à une découverte un peu plus poussée de ses pensées, venant dès lors affirmer toute l'évolution qu'elle a acquise aux côtés de Rem, de Mana et des autres. A tout cela, on peut aussi ajouter de nouvelles notes d'humour un peu branque qui viennent dénoter dans cette histoire dont l'issue pourrait être très dramatique : une sorte de petite marque de fabrique loin d'être déplaisante depuis les débuts de la série.

La dernière ligne droite de Q [Kou] part donc sur de bonnes bases... et pourtant, elle pourrait finir par décontenancer certains lecteurs, la faute essentiellement à ce qui a été l'une des qualités de la série depuis le début : son rythme soutenu. Malheureusement, l'auteur tend à trop se perdre dans son rythme dès lors qu'il souhaite aborder un peu plus certains sujets de fond de son manga : le passé de cette société divisée et inégalitaire avant l'arrivée de Solaris, l'impression que Q a désormais plus de coeur qu'une partie des hommes... mais bon dieu, que tout cela est évoqué beaucoup trop vite et sans le moindre approfondissement !
Il y aura aussi de quoi regretter le rôle très amoindri voire inexistant de certains personnages... et, plus encore, un dernier tiers de tome qui affiche de grandes ambitions, des ambitions qui auraient pu être passionnantes, mais qui sont tellement vite passées en revue qu'elles peinent à convaincre. Comme le dit un personnage directement concerné : "c'est vraiment tiré par les cheveux !".
Enfin, le dernier élément qui pourrait décevoir certains lecteurs provient d'une toute fin en forme de happy end trop vite amené, au vu de la tension dramatique qu'affichait l'oeuvre. Cette conclusion est loin d'être mauvaise, elle est même très belle en un sens car elle se veut globalement positive et offre aussi un épilogue suffisant, mais là aussi le problème vient surtout du fait que tout est rapide.

On ne peut pas dire que la fin de la série soit décevante, loin de là : le rythme est là, tout trouve une explication suffisante, Tatsuya Shihira affiche même de nettes ambitions dans le dernier tiers du volume. Mais il y a un problème dans ce rythme qui empêche l'auteur d'aborder de façon suffisamment forte et poussée tout ce qu'il souhaite. Quelques chapitres supplémentaires n'auraient pas été de trop.

Reste que globalement, Q [Kou] est une courte série efficace, qui impose un univers bourré d'idées ainsi qu'un jeune auteur très prometteur. D'ailleurs, n'oubliez pas de parcourir ses quelques pages bonus sur la conception des personnages et des armes, car on y apprend quelques petits détails intéressants.


Critique 1


Il est temps d'en terminer avec Solaris! Les U7 (qui ne sont plus que 6) ont réussi à pénétrer au cœur de cette étrange entité qui les observe depuis des années, dans le but de le détruire! Ils représentent le dernier espoir de l'humanité, leur défaite signifierait la fin de cette dernière!
Mais ils vont devoir se confronter à un dernier gardien, à la grande surprise de Rem: Q se dresse devant eux. Comment cette créature possédant l'apparence d'une jeune fille peut elle se trouver là? Et pourquoi se retournerait-elle contre Rem et les humains?
Les réponses à toutes les questions qu'on se pose se trouvent dans ce dernier opus!

A peine le titre commence-t-il que déjà il se termine! Après seulement quatre tomes, cette série attachante et surprenante va tirer sa révérence! Mais avant cela, il faut que l'auteur réponde à toutes nos questions, toutes celles qu'il avait lui-même soulevées dans les trois premiers tomes! Et il va s'y employait , une par une, elles obtiendront des réponses...reste à savoir si elles vont satisfaire tout le monde!

On était resté un peu en état de choc à la toute fin du troisième opus: Q se dresse face aux U7...ce personnage attachant et amusant va devenir le dernier ennemi à abattre...est-ce possible? Très rapidement la réponse nous sera fournie...et tout le reste du tome ne sera que ça justement une succession d'explications et de réponses arrivant toutes d'un coup, trop rapidement sans doute!
Un des points forts de ce titre (il y en a bien d'autres), c'est le dynamisme que l'auteur parvenait à insuffler dans sa série, dans sa narration...les choses allaient vite, parfois un peu trop, mais on n'avait pas le temps de s'ennuyer ou de tourner en rond. Ici on a le sentiment qu'il accélère encore la cadence au point de parfois en étouffer le lecteur qui a du mal à assimiler toutes ces données d'un coup, on aurait préféré que tout ceci arrive plus "par étapes". Donc d'une certaine manière, en termes de rythme, l'auteur ne faiblit pas, bien au contraire, mais ce tome de conclusion se trouve noyé dans une masse d'informations qui ne permettent pas aux lecteurs de profiter pleinement, pour une dernière fois, des protagonistes.

L'humour est toujours aussi présent, toujours aussi décalé, le contraste avec la gravité des événements et des morts qui s’enchaînent se veut d'autant plus saisissant, et jusqu'au bout la recette aura fonctionné, mais maintenant que nous avons une vision d'ensemble on ne peut s’empêcher de remarquer que pas mal de personnages ont été sous exploités.
Heureusement, ce n'est pas le cas de Q qui porte presque ce dernier tome sur ses épaules! Tatsuya Shihara s'attardant longuement sur son évolution, faisant d'elle désormais un personnage peut être plus humain que les humains eux-mêmes, d'ailleurs elle représente à elle seule un étrange paradoxe: étant issue de Solaris, menace de l'humanité, elle est désormais la seule à pouvoir stopper cette menace, elle détient le destin des humains entre ses mains, elle qui n'est pas humaine au départ et qui le devient peu à peu.
Tout ceci situe bien le rôle des autres personnages de la série, Rem y compris...ils deviennent de simples spectateurs et concrètement ne servent à rien. On peut cependant accorder à Rem l'éducation et l'humanisation de Q, aux côtés également de Mana et des enfants. Ainsi ce sont peut-être ces derniers les véritables personnages principaux du titre, ceux dont le destin de l'humanité dépend indirectement.

On trouve donc les réponses concernant Q, mais aussi celles concernant Solaris, pourquoi il libère des Demis, pourquoi il ne faut pas le regarder, d’où il vient, quel est son but...
La clé de ce mystère est à l'origine même de la série, autant dire que l'attente concernant les explications était fort...et bien on ne sait trop quoi en penser... La encore cela va très vite, trop vite même, il s'en dégage un arrière-goût de bâclage, comme si l'auteur avait relégué ça au second plan!
C'est toujours délicat de répondre à de telles attentes surtout quand elles sont aussi fortes, et ça l'est encore plus de satisfaire tout le monde... A vous de voir si les réponses apportées par l'auteur vont vous satisfaire ou pas...il y a de quoi rester sceptique.

L'auteur prend tout de même le temps d'apporter une véritable conclusion, nous montrant ce qui attend nos héros pour l'avenir, une belle fin qui là encore pourrait diviser.
Une fin heureuse, c'est sans doute ce que beaucoup attendent...mais une fin trop heureuse comme celle-ci vient dédramatiser nombre de situations de la série, annihilant par la même occasion la force de ces mêmes moments.

Quoi qu'il en soit on prend beaucoup de plaisir à lire cet ultime tome, même s'il se montre bien trop rapide dans son traitement, et que les réponses apportées peuvent laisser dubitatif, mais on ne peut pas enlever à l'auteur son dynamisme et son savoir-faire.
Et malgré tout on gardera un excellent souvenir de ce titre plein de fraîcheur!


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News