Puissant dragon vegan (le) Vol.4 - Actualité manga

Puissant dragon vegan (le) Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 17 May 2021

Le village a pu être sauvé de la terrible menace démoniaque et destructrice qui se profilait... et qui n'était autre que notre chère Reiko, alors manipulée ! Une vérité que nos héros préfèrent forcément cacher aux villageois... Et comme si ça ne suffisait pas, voici que ces derniers, voyant le conflit comme une victoire d'Ariante, érigent cette dernière comme leur nouvelle "réincarnation de la Sainte", au grand dam de l'autre sainte des eaux déjà présente ! C'est sur ce méli-mélo que Reivendia et Reiko, eux, préfèrent bien vite s'éclipser sans trop de scrupules... Leur prochaine destination: le royaume d'Asga, un pays que notre dragon froussard a d'autant plus hâte de gagner qu'on dit de lui qu'il est très sûr, en paix et dépourvu de démons. Mais une fois sur place, la situation risque d'être un peu différente...

Un problème de taxe à payer pour franchir un tunnel, un deuxième tunnel créé de la plus bourrine des manières et valant à Reiko un tout nouveau statut assez improbable, un roi porté disparu mais qui est peut-être en train de glander dans un coin, une attaque qui cache autre chose, une organisation secrète censée être apparemment une grand emenace sauf que... et il n'en faut pas plus pour que la machine soit efficacement relancée dans une nouvelle partie qui se lit toute seule. Et si les auteurs ne vont pas forcément approfondir beaucoup leurs idées, ces dernières sont suffisamment bien exploitées pour toujours faire passer un moment amusant, tant les personnages continuent de bien camper leur rôle. Le "roi" est un nouveau personnage assez efficace, Reiko régale toujours pour son côté psychopathe, certaines idées tarées et ses quelques élans bien bourrins, à ses côté le froussard Reivendia démontre toujours aussi bien sa faiblesse et sa lâcheté tout en allant encore de mal en pis de par les attentes qui finissent par peser sur lui... Et visuellement, en plus de l'humour provoqué par les dessins parfois plus simplistes ou déformés (donnant lieu à quelques bouilles très drôles), on retiendra encore les diverses petites notes humoristiques de second plan, ne serait-ce que quand l'incapable dragon est porté au vol par son "sacrifice", confirmant encore qu'il n'a rien d'un digne dragon, lui le malheureux reptile végétarien qui n'a rien demandé.

La seule crainte dans tout ceci, elle concerne la fin dans le prochain volume: le roman d'origine s'étant poursuivi au Japon, dans le manga on risque d'avoir une conclusion tronquée. Mais en attendant, Le puissant Dragon vegan reste globalement ici une lecture amusante et fun, où les auteurs continuent d'exploiter efficacement leurs gimmicks humoristiques, tout en lançant un nouvel arc suffisamment bien campé.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News