Prisonnier Riku Vol.20 - Actualité manga

Prisonnier Riku Vol.20

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 23 March 2017

L’heure de l’évasion est proche, aussi Riku et les siens doivent faire leurs adieux à ce pénitencier qui est autant symbole de souffrance que le lieu dans lequel ils ont vécu de bons souvenirs et fait de formidables rencontres. Le soir venu, le groupe passe à l’action et dans une tension extrême. Car après tout, la moindre erreur sera fatale pour la petite troupe…

Après dix-neuf tomes qui ont préparé le terrain de manière riche et intelligente, la première partie consacrée à l’évasion de Riku et les siens a enfin lieu. Mais avant ça, Shinobu Seguchi caresse de nouveau la corde sensible de ses lecteurs par un dernier passage d’adieux au pénitencier et à ce titre, l’auteur nous marque d’une ambiance réussie, très légère et drôle, mais aussi nostalgique. On se souvient alors de la confrontation entre Riku et Renoma, le héros aussi, tant de bons souvenirs aussi bien pour lui que pour nous.

Vient ensuite le moment tant attendu : la mise en application du plan d’évasion. Bien que préparé minutieusement, cette échappée en grande pompe ne peut se faire dans l’approximation, toute erreur sera fatale pour nos héros et c’est pourquoi dès les premières secondes, le lecteur est pris par la tension du récit, un rythme haletant qui n’aura jamais été aussi puissant dans toute la série jusqu’à maintenant.

Cette tension est d’autant plus frappante qu’elle va crescendo tout le long du tome, s’accentuant par la mise en mouvements des équipes de gardiens qui se mettent à chasser la bande de fugueurs. Dès lors, tout sera affaire de lutte psychologique, car d’un côté, ce sont Riku et les siens qui devront rester vigilants et ne pas fléchir malgré la menace qui les entourent tandis que du côté des gardiens, une menace inattendue va montrer le bout de son nez. On pourrait alors tiquer sur quelques facilités scénaristiques prises par le tome histoire de rapidement mettre des bâtons dans les roues à nos héros. Mais ce choix permet d’apporter un coup de théâtre surprenant au volume qui, dans sa première partie, accroche comme jamais aucun tome ne l’avait fait. La tentative d’évasion allait forcément rencontrer des difficultés, mais ici, Shinobu Seguchi joue volontiers avec nos nerfs et ce ne sont pas les atouts de chaque membre de l’équipe qui pourraient renverser la donne d’un claquement de doigts…

Il y aurait donc énormément de qualificatifs à donner à ce volume qui émeut, passionne puis nous prend aux tripes sur sa dernière phase. La série a beau être entrée dans sa phase d’évasion, l’aventure n’est pas gagnée d’avance pour les héros et étant donné le final proposé par ce vingtième volume, l’attente de la suite sera un calvaire comme rarement on en aura connu. Et encore une fois, après tant de tomes, Prisonnier Riku gagne en puissance et ne faiblit jamais. S’il y a un shônen nerveux à retenir en ce moment, c’est bien celui de Shinobu Seguchi qui sort du lot à chaque opus.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News