Prisonnier Riku Vol.2 - Actualité manga

Prisonnier Riku Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 26 November 2014

A cause de ses affronts, Riku est contraint de participer à un match de football américain face à Renoma Sasaki. Mais ce que le jeune homme ne sait pas, c’est qu’il n’y a là qu’un prétexte pour que le leader de la cellule massacre littéralement son adversaire. Pourtant, Riku veut mener cette rencontre dignement et n’hésitera pas à imposer son point de vue !


Après une très bonne introduction de la part de Prisonnier Riku, ce second tome récidive avec un rythme encore plus effréné que le précédent et un style toujours aussi nerveux. Cette fois, l’opposition entre notre héros et le terrifiant Renoma prend la forme d’une rencontre de foot US, un match sans merci où les rebondissements seront nombreux. Pourtant, pas de batailles dantesques ici puisque Riku n’affronte jamais littéralement son adversaire. Ou plutôt, la lutte est mentale puisque le gagnant de la rencontre sera celui qui aura fait dominer ses idéaux. D’un côté, la domination par la force et de l’autre, a justice et l’entraide. Un peu manichéen de prime abord, mais le tome est suffisamment riche en adrénaline pour qu’on apprécie le match.


Ce volume ne nous laisse ainsi jamais souffler puisque l’opposition entre Riku est Renoma est truffée de retournements de situation qui permettront au héros de faire valoir sa détermination sur le terrain. L’optimisme dépeint dans le premier opus est ainsi toujours présent et prend même toute son ampleur dans ce second volet. Et une fois encore, on ne peut qu’être aux côtés de Riku au cours de cette lutte psychologique endiablée.


Les personnages ont encore une fois un rôle important à jouer au cours de ce volume. Si Riku reste fidèle à lui-même et assez convenu (chose qu’on lui pardonne tant il incarne la Justice à la perfection), ce sont les personnages de Suguru et Renoma qui surprennent. Tous deux sont amenés à évolués au cours de cet opus, surtout le loubard musclé qui s’avérera même touchant et attachant dans la dernière phase du tome. Son traitement peut s’avérer un poil cliché, mais cette séquence est suffisamment bien construite –ce grâce au talent narratif du mangaka- pour s’avérer poignante. On sent désormais que les choses ont bien évolué dans la cellule de détention de Riku, dirigée par Renoma, et on est happés par cette ambiance de camaraderie cohérente avec le message de paix de l’auteur. Si la terreur attend Riku à chaque volet, c’est bien cet optimisme débordant qui nous séduit et véhicule au mieux toutes les nobles valeurs détenues par le héros.


A la fin de ce volume, un nouvel arc narratif se met en place et présente une nouvelle rivalité face à un autre compartiment du pénitencier. Grâce aux liens qu’il a forgés, Riku devrait mener un combat bien différent la prochaine fois. Il n’est plus seul, et c’est bien ça qui fera toute la différence la prochaine fois. Si le héros est loin d’être sorti de prison, son combat reste passionnant à suivre et devrait prendre davantage d’ampleur au fil des opus. On a hâte de voir ce que nous réserve l’auteur et heureusement que le rythme est mensuel, un bel effort de la part d’Akata tant les pages de ce titre téméraire se tournent et se savourent avec un réel plaisir !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News