Princesse Détective Vol.9 - Actualité manga

Princesse Détective Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 19 January 2021

Quasiment un an après le 8e volume, la Princesse Détective a enfin fait son retour aux éditions nobi nobi! en septembre dernier, avec un 9e tome qui, comme à l'accoutumée, propose son petit lot de mystères à résoudre pour notre héroïne Hinami et ses deux acolytes/prétendants Rikka et Jin !

Lever le mystère d'un fantôme qui hante l'auberge où loge le club de basket féminin le temps d'un stage. Trouver le moyen d'échapper à un tueur professionnel dans une grotte. Empêcher le Lapin aux horloges de voler la tige d'or de la tour horloge d'une grande résidence, mais est-ce vraiment l'insaisissable voleur qui a l'intention de commettre ce méfait ? Retrouver une mangaka qui disparâit alors que nos héros sont en stage d'observation au service éditorial du magazine Ciao. Aider la mignonne Alisa Itô, une amie de collège de Rikka amoureuse de lui, à trouver qui est le harceleur qui l'épie constamment.

Sans compter un court chapitre bonus plus léger à base de maillots de bain, ce sont 5 nouvelles affaires qui attendent ici Hinami et ses deux compagnons, pour autant de chapitres. De ce fait, chaque affaire ne s'étirant que sur quelques dizaines de pages (ça va d'une grosse vingtaines à une quarantaine, selon les affaires), il ne faut malheureusement pas s'attendre à toujours avoir des choses très poussées, ce qui est forcément dommage dans certains cas puisque Mayuki Anan y privilégie le déroulement rapide et rythmé des affaires à la dissémination d'indices. De ce fait, le jeune public aura rarement l'occasion, cette fois-ci, d'essayer de dénicher des indices pour se faire ses propres hypothèses, chose particulièrement vraie dans un chapitre comme le dernier, où absolument rien n'est glissé à l'avance pour laisser le soin aux jeunes lectrices et lecteurs d'essayer de deviner qui est le harceleur d'Alisa. Et à tout ceci, il faut aussi ajouter des tout petits détails pouvant continuer d'agacer un peu (surtout dans une série dédiées aux jeunes filles), on pense surtout ici à la manière dont Rikka parle une nouvelle fois de Hinami comme d'une récompense.

Alors, tout cela fait-il de ce volume une lecture décevante ? Eh bien, pas vraiment, en fait ! Car Mayuki Anan a bien d'autres atouts dans sa poche ici, à commencer par l'exemplaire diversité de ses cinq récits, aucune affaire de ce tome ne se ressemblant, et chacune d'elles reposant sur des enjeux bien différents: percer le mystère d'un fantôme, trouver un harceleur, échapper à un tueur... mais on mettra sans doute la mention spéciale aux deux autres affaires. Celle de la mangaka disparue est assez fun puisque la mangaka en question n'est autre que Mayuki Anan elle-même, qui se met donc en scène dans sa propre oeuvre, qui plus est au sein des bureaux de son propre magazine de prépublication (Ciao étant le magazine où Princesse Détective est publié au Japon). Quant à l'affaire sur le vol d'une aiguille par le Lapin aux Horloges, elle offre un bon petit lot de rebondissements et d'énigmes différentes, entre la nature réelle de la "tige d'or", un meurtre dont il faut retrouver le coupable, et le besoin de déterminer si le fameux lapin est vraiment derrière tout ça. Enfin, les chapitres jouent très honnêtement sur nos héros, entre le côté casse-cou de Rikka dans le premier récit, le sens du sacrifice de Jin dans le 2e, ou encore, dans le dernier, le fait que ce soit Rikka qui mène l'enquête pendant que Hinami est un peu emmêlée dans des sentiments qu'elle ne comprend toujours pas.

Quand bien même les affaires de ce tome ne sont pas parmi les plus stimulantes de la série, elles restent donc assez prenantes et rythmées, pour une lecture qui reste, dans l'ensemble, sympathique.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News