Persona 3 Vol.3 - Actualité manga

Persona 3 Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 10 May 2019

De beaux jours s'annoncent pour le SEES : Akihiko est désormais rétabli, et ce dernier découvre qu'une élève de Gekkôkan serait aussi pourvue des pouvoirs, une certaine Fuka Yamagishi. Au même moment, d'étranges bruits courent au sein du lycée : un fantôme dévorerait les âmes des élèves. Minato, Yukari et Junpei décident de mener l'enquête, et vont découvrir un dénominateur commun aux différentes victimes du « fantôme » : Fuka. Seulement, celle-ci a disparu...

Ce troisième tome de Persona3 continue d'explorer le jeu d'Atlus à bon rythme, puisque la quasi totalise de son ensemble se consacre à un seul arc narratif. Une fois encore, on sent que Shoji Sogabe a la liberté de développer une adaptation qui prend son temps, soit une excellente chose pour une intrigue aussi dense que celle de Persona3. Alors, ce troisième tome s'intéresse à l'introduction de Fuka Yamagishi, un autre personnage important du récit, siégeant fièrement en première de couverture.

Plus que les fois précédentes, l'intrigue parvient ici efficacement à marier les deux dimensions du scénario, à savoir la tranche-de-vie lycéenne et l'aventure en milieu surnaturel avec l'heure des ombres. Le tome parvient alors à créer une bonne alchimie entre tous ces éléments, renforçant la cohérence globale du titre, le tout avec un rythme bien géré qui ne laisse pas vraiment de place aux temps morts. Certains trouveront même que le tout va relativement vite : l'enquête autour de Fuka est assez vite résolue et l'action elle-même ne s'éternise pas. On sent clairement une volonté de l'auteur de condenser tous les éléments de l'arc, à savoir l'enquête, les dilemmes de Fuka et la résolution, en assez peu de temps. Un défaut qui n'en n'est pas vraiment un puisque Shuji Sogabe parvient à offrir une bonne entrée en scène à l'attachante Fuka, tout en proposant un moment d'action brillant par l'esthétique si particulière, dotée d'une sorte de flou dynamique, qui confère toujours autant de cachet au titre.

Et concernant cette séquence de combat, les fans du jeu apprécieront le choix d'adaptation fait, permettant à Akihiko et Mitsuru une mise en avant appréciable. Si les deux personnages ne bénéficient pas (encore) du développement qui leur est dû, ils s'affirment sans mal comme de puissants combattants, ce qui reste essentiel dans un titre où l'action est très présente.

Finalement, le plus grand défaut du tome sera de se conclure après les trois premières quarts de l'ouvrage. En effet, les derniers chapitres s'intéressent une nouvelle fois à des situations entre personnages qui n'apparaîtront que bien plus tard. On sent clairement que le titre a été conçu, initialement, pour les fans du jeu, ce qui pourrait dérouter ceux qui découvrent Persona3 avec cette adaptation manga. Ces derniers peuvent toutefois se rassurer dans l'idée que l'ensemble de la série sera encore plus appréciable lors d'une relecture globale, lorsqu'ils auront fait connaissance en bonne et due forme avec les personnages concernés.

Néanmoins, c'est un troisième tome plus que convainquant qui nous est proposé. L'intrigue reste rythmée, la jeune Fuka particulièrement attachante, et les combats toujours aussi dynamique. Difficile aussi de ne pas sentir que l'intrigue cache volontairement un potentiel beaucoup plus fort que ce à quoi on pourrait croire, aussi les prochains volumes devraient se montrer encore plus prenants, les connaisseurs du jeu savent bien pourquoi.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News