Parallel Vol.1 - Actualité manga

Parallel Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 21 August 2014

En 3ème 1 de leur établissement scolaire, Nekota et Hoshino ont beau se connaître depuis désormais un certain temps, ils ont beaucoup de mal à se supporter. Il faut dire que lui, bien que membre du club de baseball, est le genre de garçon turbulent complètement obsédé par les culottes des filles, alors qu'elle, sérieuse en tout, ne supporte pas ses agissements dignes d'un gamin.

Pourtant, récemment, Nekota a pris conscience de ce qu'il cache au fond de lui : il aime Hoshino, et il aimerait beaucoup lui déclarer sa flamme, mais la bonne occasion tarde à se présenter, et la situation se complique encre quand son père lui apprend soudainement qu'il s'est remarié en secret avec... la mère de Hoshino.


Voici les deux adolescents soudain devenus frère et soeur et contraints de vivre sous le même toit... et rien que tous les deux, leurs parents devant partir à l'étranger pour un an. Une année qui promet d'être très particulière pour nos deux héros et leur entourage.


C'est sur ces bases accumulant non nombre de clichés du genre shônen romantique "pantsu" que démarre Parallel, une série dont il faut tout de même signaler qu'elle date du début des années 2000, époque à laquelle certains de ces poncifs n'en étaient pas encore totalement. Et même si tout ceci peut paraître d'un classicisme peu emballant, l'auteur Toshihiko Kobayashi arrive à en faire quelque chose de plutôt agréable.


Il faut d'abord passer une mise en place un brin irritante par certains aspects : un héros vicieux et une héroïne belle et sérieuse qui sont évidemment respectivement meneur des garçons et leader des filles, pour une opposition totale entre les deux genres dont il vaut mieux sourire. Puis une grosse coïncidence avec le mariage des parents, et l'irresponsabilité de ces mêmes parents qui partent vite fait bien fait à l'étranger en laissant derrière eux deux adolescents dans la fleur de l'âge.


Par la suite, les bons gros classiques ne cessent de tomber, à commencer bien sûr, par le fait que Hoshino ne semble elle-même pas insensible à celui avec lequel elle se chamaille tout le temps... Mais l'avouera-t-elle clairement ? Tout cela se poursuit au gré de l'arrivée des personnages secondaires. Il y a d'abord Kitamura, le meilleur ami de Nekota et son opposé en tout : beau, séduisant, doué en classe, il plaît énormément aux filles... mais la seule qui semble l'intéresser est Hoshino ! L'amitié entre ces deux rivaux amoureux est-elle destinée à se briser ? Ensuite, il y a Aihara, jeune manager du club de baseball, mignonne comme un coeur, mais très entreprenante envers Nekota... Mettra-t-elle à mal les prémisses de la relation entre Nekota et Hoshino ?


Autant de ficelles que l'on connaît par coeur, pour autant de résultat plutôt prévisible. Bref, il ne faudra pas attendre de Parallel autre chose que ce qu'il propose... et dans ces choses que la série a à proposer, il y en a quelques-unes qui peuvent accrocher sans difficulté le lecteur amateur de ce type de récit. D'abord, on appréciera d'avoir en Nekota un héros certes pervers, ais pas non plus loser : le bonhomme finit assez vite par se déclarer à Hoshino même s'il se prend un vent, ne se cantonne pas dans sa situation, et prouve à plusieurs reprises qu'il peut être quelqu'un de confiance... même s'il n'en loupe pas une pour mater les filles ! Le jeune garçon dégage une certaine franchise, éloignée de la plupart des héros du genre qui sont souvent de bons gros losers, et cela rend la lecture assez sympathique. D'autant plus qu'en face, Hoshino campe une héroïne non dénuée de charme, avec son caractère lui aussi assez franc, mais également assez ambivalent dans ce qu'elle ressent pour Nekota. Des sentiments que l'on devine brièvement, par petites touches, au gré de quelques dialogues ambigus... Sentiments que l'on a hâte de voir évoluer, si tant est qu'ils ne soient pas bloqués par les rivaux amoureux. Mais de ce côté-là aussi, pour l'instant l'auteur surprend plutôt en bien avec le personnage de Kitamura, qui, tout aussi classique soit-il, ne laisse pas traîner ses sentiments pour Hoshino, évolue très vite (trop vite diront certains), et amène au bout du compte une sympathique mise en avant de son amitié avec Nekota. Après lui, on attend de voir ce que donnera l'entreprenante Aihara dans le volume 2.


Le dessin de l'auteur est on ne peut plus simple, mais plutôt efficace. Les personnages n'ont pas un design très recherché et leurs visages sont parfois très basiques, mais s'avèrent tous bien différents et dégagent sans mal une certaine fraîcheur. Les décors sont rares et simples, mais sont présents quand il le faut, la narration est claire... Il n'y a pas de quoi bouder son plaisir.


Parallel n'est clairement pas un manga qui renouvellera ou révolutionnera quoi que ce soit, mais, sans chercher très loin et en se basant sur des idées qui depuis sont largement éculées, le premier tome de la série parvient à faire son office, s'écoule de façon tout à fait agréable, possède des personnages plutôt rafraîchissants, et a de quoi plaire aux amateurs du genre.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

12 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News