Our Dining Table

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 05 July 2018

Yutaka est un employé très introverti. Il ne partage jamais de moments conviviaux avec ses collègues. Même à la pause déjeuner, il préfère s’isoler pour se restaurer. Un jour, il croise un petit garçon, Tane, qui, affamé, lorgne sur ses onogiris. Pris de compassion, il lui en offre un. Grace à cette rencontre fortuite, il fait la connaissance de Minoru, le grand frère de Tane qui lui demande de lui apprendre à faire des onogiris, car son petit frère lui en réclame. Yutaka acceptera-t-il cette étrange requête ?


Ori Mita est une auteure encore inconnue en France et elle n’a publié que quelques titres au Japon. Mais « Our dining table » a su se faire remarquer, car il s’est positionné 3ème lors des « Chil Chil BL Awards 2018 ». Sous un thème assez basique, c’est-à-dire la nourriture, l’auteure, à travers des moments empreints à la vie de tous les jours, nous offre une histoire sentimentale douce avec des personnages meurtris par la vie.


Yutaka ne partage jamais de moment convivial avec ses collègues de travail. La raison ? Il ne veut pas montrer son visage quand il mange… Assez surprenant, non ? Mais quand le voile sur son passé est levé, nous comprenons son comportement et surtout les sentiments de rejet qu’il a subi plus jeune. De famille recomposée, Yutaka partageait ses repas avec son frère et sa sœur par alliance. Au lieu d’être des moments de partage, Yutaka était constamment brimé et rabaissé. Sa rencontre avec Tane et Minoru lui sera salutaire et le sauvera de sa solitude.


Partager, échanger voilà les mots qui pourraient résumer cette belle histoire que nous offre Ori Mita. A côtoyer des personnes prévenantes et l’adorable petit Tane, Yutaka change, baisse ses barrières et surtout réapprend le sens de partage autour d’un repas entouré des personnes aimantes. Yutaka n’est pas le seul personnage au passé torturé. En effet, la famille de Minoru a subi aussi de terribles épreuves. Mais, l’auteure montre que si une famille reste soudée, on peut se relever et avancer en laissant le temps panser les blessures.


Quant aux histoires de cœurs, elles ne sont pas en reste. Ainsi tout en douceur, l’auteur amène Yutaka et Minoru à se rapprocher pour faire éclore des sentiments amoureux.  


Pour renforcer le côté poétique et bienveillant de son titre, Ori Mita joue à la fois sur le style des trames, mais également sur l’organisation des cases sur les pages. L’ensemble rend un visuel agréable à l’œil et énormément de douceur s’y dégage à la lecture. Quant à l’édition, elle est de bonne facture.


A la lecture de ce titre, nous comprenons aisément ce qui en a fait le succès. L’auteure a réussi à nous charmer avec des personnages attachants, meurtris par l’histoire de la vie, mais qui ensemble ont pu se relever et se soutenir les uns aux autres. Une belle leçon de vie et d’amour.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Einah

16.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News