Otaku Otaku Vol.8 - Actualité manga

Otaku Otaku Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 14 September 2020

Kabakura a fini par réaliser ce qu'il ne se sentait peut-être pas totalement capable de faire: demander Hanako en mariage ! Le couple, dont les disputes restent l'étonnant ciment de leur relation, franchit donc une petite étape, et il faut désormais commencer à préparer le mariage tout en continuant de bosser... et de profiter des loisirs d'otaku, cela va sans dire.

C'est avec cette nouvelle donne entre Kaba et Hana, très joliment amenée dans le tome 7, que l'on retrouve nos héros dans un huitième volume jouant globalement sur certaines choses assez classiques mais efficaces. Ici, Narumi et Hana imagine ce que ça donnerait si elles deux et leur petit ami respectif changeaient de sexe. Là, Narumi se met à pester en voyant Hirotaka si concentré dans ses jeux qu'il l'ignore (mais l'ignore-t-il vraiment ?). Puis on assiste à la première rencontre IRL entre Kô et Hana, cette dernière la trouvant déjà parfaite pour du cosplay. Et on observe avec intérêt la façon dont Hiro parvient à retenir le nom de Kô (lui qui d'habitude ne retient personne), tout comme on suit avec attention et amusement le désir de Narumi et Hana de changer un peu le look de l'étudiante pour, peut-être, la rendre plus féminine.

Avec tout ça, et aussi au vu de la jaquette, vous l'aurez peut-être déjà compris: cette fois-ci, c'est plutôt Kô qui est surtout au premier plan. Par bien des aspects, on sent que la demoiselle si timide et si solitaire continue d'évoluer, que son petit monde s'est élargi, qu'elle ose parler à d'autres personnes... et cela est évidemment dû à la présence du rayonnant Naoya. Ici, il est assez touchant de voir l'étudiante continuer de se dévoiler dans ses petits doutes, notamment sa conviction que certains vêtements trop féminins ne lui vont pas. Tout comme il est séduisant de la voir faire des efforts... efforts qui, sans qu'elle s'en rende encore totalement compte, sont clairement tournés vers celui qui l'a changée. Ce n'est pas une surprise au vu de la relation entre Kô et Naoya, mais certaines prises de conscience sentimentales débutent enfin, et il se pourrait bien qu'un troisième couple finisse par naître dans la série.

En attendant de voir ça, on reste ici sur une lecture agréable, Fujita tirant honnêtement parti de ses personnages, de leurs relations et de leurs passions.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News