Origin Vol.4 - Actualité manga

Origin Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 13 Mars 2019

En compagnie de Laura Fermi et de Mai Hirose, Origin se rend jusqu'à Kyoto, en vue d'une visite au sein du centre de recherche en intelligence artificielle de l'AEE, l'"aistadt". Après une brève rencontre avec certains membres du personnel dont le directeur Katsura qui ne porte pas dans son coeur les robots, notre héros est amené, au fin fond de ce centre, à faire de bien étonnantes rencontres. Sans se douter que, pendant ce temps, un Gon métamorphosé s'apprête à attaque brutalement le centre, semant la mort sur son passage...

La première partie du volume est donc marqué par deux rencontres capitales pour Origin, à commencer par celle d'une femme assez énigmatique mais qui se révèlera vite être la fondatrice et président de l'AEE en personne, Miyuki Hirosue. Si elle ne fait qu'apparaître pour l'instant, nul doute qu'elle jouera un rôle important sur la longueur... et qui plus est, sa première discussion avec Origin est intéressante, pour ce qu'elle laisse entrevoir d'elle, et surtout pour la présentation de l'autre figure-clé de ce volume: "Y", la première forme de vie artificielle évoluée. Tellement évoluée que Hirosue a décidé de ne lui offrir aucun corps et de la maintenir précautionneusement enfermée au fin fond du centre, tant il est impossible de prévoir quelle serait sa réaction si elle pouvait entrer en contact avec le monde extérieur. Si "Y" était libéré dans notre monde, entrait en contact avec des informations réelles, comment réagirait-il ? Son évolution est telle que cela pourrait facilement mettre l'humanité en danger, et ainsi Boichi exploite un peu la bonne vieille recette de la technologie si évoluée qu'elle pourrait échapper au contrôle de ses créateurs. Mais Boichi ne s'arrête pas là, puisque l'arrivée de "Y" lui permet de jouer sur des éléments cyberpunk au coeur de son récit SF, d'évoquer des questions humaines comme le pouvoir de l'information et de la pensée ou encore le désir d''invincibilité (Origin a-t-il besoin de l'invincibilité pour mener une "vie convenable" ?)... et, enfin, d'offrir par la suite un combat intéressant contre un Gon complètement changé, qui ne reconnaît même plus Origin tant il a été modifié par Yamada.

Ce combat, qui semble tout juste commencer dans toute la deuxième moitié du volume, permet bien sûr à l'auteur d'assurer encore le spectacle sur le plan visuel, avec notamment ici des mises à mort brutales et sanglantes montrant toute la puissance pure de Gon. Mais en filigranes bien d'autres choses sont à retenir, à commencer par la manière donc Origin va devoir s'en sortir, lui qui se retrouve face à l'ennemi alors que ses collègues humains sont présents et qu'il ne peut aucunement leur révéler ses capacités, sinon ils comprendraient qu'il est un robot... Notre héros va donc devoir ruser un petit peu pour éloigner les autres (un aspect qui reste très basique), se fier à son propre jugement, et montrer encore son évolution en voyant naître en lui sa première forme d'émotion, dès lors qu'est mise en danger la jeune femme meurtrie qu'il souhaite plus que tout protéger... Le tout, sous les observations de "Y", entité dont la présence, même si elle n'est pas physique, imprègne les pages, et lâchant quelques constatations sur Origin, voire en l'aidant à sa manière... mais non sans contreparties qui promettent beaucoup pour la suite.

La série SF de Boichi s'offre donc ici, à nouveau, un bon volume, qui amène à son rythme de nouvelles choses, et qui promet surtout de poursuivre par la suite une montée en puissance.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News