One piece - 1re édition Vol.51

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 16 September 2009

On ne le dira jamais assez, Oda est un génie !! Et comme si besoin était, il nous le prouve encore une fois avec ce tome qui regorge d’idées absolument lumineuses qui vont encore élargir et approfondir l’univers de One Piece déjà tellement riche !
Chacun de ses arcs est passionnant, mais c’est toujours dans les phases de transitions que l’auteur nous révèle le plus de choses sur l’histoire au sens large du titre…comme si chacune des parties n’étaient en fait que de grandes parenthèses dans la trame principale…et ce sera encore le cas ici ! Maintenant que la géniale partie « Thriller Bark » s’est conclue en apothéose, il est temps de reprendre la mer…

On était resté sur un ennemi particulièrement déterminé à se venger de nos pirates…mais qui est-il ? Quel est la véritable identité de Duval ? Forcément le lecteur doit connaître la réponse, il se creuse la tête pour identifier cet homme…Arlong ? Creek ? Crow ? Lorsque le masque tombe, l’hilarité s’empare forcément du lecteur qui n’avait certainement pas pensé à ça…vraiment un grand moment ! On note aussi avec humour que Duval avec son masque fait grandement pensé à Jaggy dans Hokuto no ken…
Mais l’affrontement contre les hommes de Duval sera bien court, il est temps de s’attaquer à une autre gros morceau : la moitié du chemin a été fait, tous les chemins de la route de tous les périls convergent vers un seul et même point : l’archipel de Sabaody. Une nouvelle fois on est bluffé par Oda qui crée un nouvel univers parfaitement cohérent dont on devine dès le début les multiples possibilités…on sait que de grands moment nous attendent, et il ne faudra pas attendre longtemps pour en avoir ! Outre la présentation cet nouvelle île, l’auteur introduit un grand nombre de personnages…mais il ne s’agit pas ici de n’importe qui : il y a au même moment sur cet île onze pirates dont la somme dépasse les 100 millions…le destin a voulu que tous ses équipages se retrouvent réunis, et ce si prés du QG de la Marine…Oda nous présente donc brièvement ces fameux pirates tous plus charismatiques les uns que les autres.
Mais l’auteur n’est pas décidé à en rester là, alors que cette partie commence avec beaucoup d’humour le ton change…Oda traite ici de la différence des classes, du ségrégationnisme, de la xénophobie, de l’esclavage, des sujets graves que l’on ne s’attendait pas forcément à trouver dans ce titre…ambiance soudainement pesante mais qui malgré tout colle à merveille au titre. On assiste à des actes de cruauté de la part de nobles ayant l’immunité, quiconque les touche se voit impitoyablement pourchassé par un amiral de la marine…même les plus redoutables des pirates respectent l’interdit…C’est oublier que parmi la « Supernova Eleven » (le groupe de têtes dépassant les 100 millions), il y a deux abrutis…faut-il les nommer ? Non tout le monde aura reconnu Zorro et Luffy !

Et au milieu de tout ça, Oda glisse une info étourdissante : Ace va être exécuté par la marine…annonce qui marquera forcément le début de la guerre entre Barbe blanche et la Marine…
C’est tout excité qu’on ferme ce tome renversant…et dire qu’il faut attendre pour lire la suite !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News