One Piece Vol.78 - Actualité manga

One Piece Vol.78

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 10 March 2016

Les lieutenants de Doflamingo sont tombés les uns après les autres, il ne reste face à nos héros et leurs nouveaux compagnons que les plus puissants et plus redoutables des adversaires. Mais alors que la partie semble presque gagnée, Doflamingo resserre « sa cage » menaçant de tuer tous les habitants de l'île… Il va falloir accélérer les choses pour éviter la catastrophe !

L'intensité ne faiblit pas et l'action est toujours aussi présente, ainsi que la confusion. Les pages sont terriblement chargées, on passe d'un affrontement à l'autre, encore qu'à ce niveau-là il y ait du mieux, pour la simple et bonne raison que peu d'adversaires se dressent encore devant nos héros.
Ainsi il ne reste que les principaux, et l'auteur va les conclure l'un après l'autre afin de ne garder que Doflamingo, et c'est sans surprise que ce dernier sera opposé à Luffy : les deux leaders se retrouvant face à face pour conclure cette guerre qui a débuté il semblerait une éternité.
L'affrontement mettant en scène Zorro se termine notamment et en ce qui concerne cette lutte on a l'impression qu'elle a débutée il y a un an (et on ne doit pas être loin).

On commence à trouver le temps long (même les aventures entre les chapitres, celles nous faisant suivre Jinbei et les monstres marins semblent interminables et se montrent loin d'être passionnantes), et on aimerait vraiment, mais vraiment, arriver enfin au terme de ce loooooooong passage sur Dressrosa ! Qu'il est loin le temps où chaque aventure sur une île était palpitante et se bouclait en quelques tomes. Certes cette fois nos héros sont confrontés à un Capitaine Corsaire, mais malgré tout, on ne peut s’empêcher de penser que l'auteur en fait trop.

Le ton de ce volume est particulièrement sérieux, l'humour n'y a pas vraiment sa place, ou si peu, et Luffy le premier n'a pas envie de rire. Donc malgré cette lassitude, on ressent tout de même la tension qui se dégage des affrontements et des enjeux.
On arrive malgré tout à rentrer dans le tome grâce à ses retournements et à quelques grands moments...et là c'est le drame : Luffy se transforme ! Mais on est où là ? Dans Dragon Ball ? Après le Super Sayen 1, le Super Sayen 2 place au Méga Sayen 3.2… Et blague à part c'est presque aussi ridicule que le Super Sayen 3 de Goku dans Dragon Ball !

Du coup on oscille entre la bonne surprise de la nouveauté et la consternation !
Le point positif du final c'est qu'au moins, on va en terminer avec Dressrosa et qu'on peut espérer avancer dans la trame générale du récit pour voguer vers d'autres lieux !

Un volume bien décevant qui donne du grain à moudre aux détracteurs de la série !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

12 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News