One Piece Vol.21 - Actualité manga

One Piece Vol.21

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 08 October 2018

Les troupes rebelles ont envahit Alubarna, pour affronter les forces royales. Tandis que Vivi cherche un moyen d'arrêter le conflit et de soulever les armées contre Crocodile, l'équipage de Luffy affronte les meilleurs éléments de Baroque Works. Grâce à leur duo improbable, Usopp et Chopper ont triomphé de Miss Merrychristmas et de Mr 4. De leur côté, Sanji, Zoro et Nami font face aux terribles Mr2 Bonclay, Mr 1 et Miss Doublefinger...


L'affrontement entre nos héros et les troupes de Baroque Works se poursuit de plus belle, aussi ce tome se révèle charnière dans cette bataille finale puisqu'il a la lourde tâche de résoudre les affrontements des camarades de Luffy, étape cruciale des arcs de One Piece avant de passer au combat décisif entre le Chapeau de Paille et son ennemi du moment, dans le cas présent Crocodile.


Trois affrontements en un seul volume, autant dire que le rythme du tome est garanti, Eiichirô Oda ne traînant jamais en longueur dans ses combats et parvient à les rendre divertissants comme il se doit.


Forcément, Sanji, Zoro et Nami étant des personnages très différents, chaque duel a sa propre ambiance. Celui de Zoro dégage forcément une aura plus noble, l'épéiste faisant face à un autre manieur de lames, là où Nami nous offre un combat davantage porté sur l'humour, découvrant une arme pleine de surprises confectionnée par Usopp lui-même. Des grands coups d'éclat, des affrontements toujours aussi délicieux grâce à la mise en scène typique du mangaka, et des gags qui ne sortent jamais le lecteur du récit, bien au contraire même, seul l'auteur étant capable d'une telle alchimie.


Un joyeux bordel donc, chaque affrontement se déroulant en même temps et au cœur d'une immense bataille... mais un bordel organisé digne d'Eiichirô Oda. L'auteur ne dérive jamais et rend la guerre vivante sans pour autant empiéter sur les affrontements de chacun, tandis que Crocodile est sur le point de mettre son projet à exécution. C'est précisément que l'auteur dévoile de nouvelles bribes pour le plan global de la série, les objectifs de l'antagoniste actuel soulevant d'autres problématiques, anodines pour le moment, mais qui marqueront les futurs arcs de l'oeuvre. Le face à face entre Vivi et Crocodile en devient aussi intriguant que palpitant, aussi l'impatience de voir Luffy montrer le bout de son chapeau est bien là, en espérant en apprendre un peu plus sur ces nouveaux questionnements au cours des prochains tomes qui seront aussi les derniers du gigantesque arc Alabasta.


Un constat similaire aux derniers tomes en date, donc : tout en conservant et en renforçant une formule efficace teintée du style d'Eiichirô Oda, l’œuvre se complexifie et se bonifie, gagnant en ambition grâce à de nouvelles idées qui, à terme, contribueront à toute la richesse de l'univers. A noter, au passage, la couverture qui formera une fresque avec celle du tome 22, une idée graphique assez rare et symbolique étant donné le climax de l'arc.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News