Nos temps contraires - Je ne te laisserai pas mourir Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 14 June 2021

Les relations au sein du petit groupe de néotènes ne sont pas au beau fixe. Tandis que Tara aimerait que sa situation avec Arata aille de l'avant, l'entente entre Caesar et Louis n'est pas au beau fixe. Leur lien de partenaire est aujourd'hui rompu, ce qui n'empêche pas les deux jeunes gens de se fréquenter, de cette manière en toute illégalité. Aucune de ces idylles ne semble se concrétiser, tandis que la petite Gigi rêve d'un avenir dont la maladie de Daphnée la prive.
Et dans tout ce petit théâtre de personnages, les jumeaux des technocrates veillent au grain. Tous deux ne prônent qu'une chose : La procréation, pour l'avenir du genre humain. Et gare à celui qui enfreindrait les règles, car le duo se montrerait sans état d'âme...

Suite à l'évènement injuste et dramatique qui a conclu le tome précédent, les personnages de Nos Temps Contraires retrouvent leur routine. Un quotidien marqué par des relations qui n'évoluent pas, le règlement qui régit les interactions ne laissant que peu de marge à chacun. C'est ainsi que toute la première partie du volume va insister sur les différents duo de personnages de la série, la démarche de Gin Toriko étant de nous faire comprendre comment cet univers empêche ses protagonistes d'aller de l'avant. Jamais cette société humaine ne nous aura parue totalitaire, et par conséquent inhumaines. Et mettre en avant de manière si vive la problématique de l'œuvre a un coût : Son rythme. Clairement, il y a de quoi y revenir à plusieurs fois sur un début d'opus très centré sur les discussions entre personnages, des échanges longs et denses mais essentiels pour mettre en exergue les enjeux qui se profilent. Il n'y a pas mal d'informations à digérer en terme d'évolution de relationnel, et c'est ce point qui pourra en déstabiliser plus d'un.

Mais à côté, force est de constater que l'intrigue présentée par l'autrice est particulièrement intelligente. Son univers de science-fiction parvient à appuyer sur les dérives là où il faut, tout en se montrant nuancé quant il le faut, avec notamment un apport sur l'acceptation des différences. En ce sens, cette hiérarchie des relations humaines est-elle foncièrement mauvaise ? C'est cette question que nous pose sans cesse la mangaka, tout en ne niant jamais l'extrémisme de son monde régit par des technocrates toujours rendus effrayants à chacune de leurs apparitions. Si le texte est assez abondant, toutes ces réflexions sur l'humain profitent d'un relief pertinent, ce qui nous interpelle forcément lorsqu'il s'agit de traiter le cas de la petite Gigi, une victime de la maladie de Daphnée que la société relègue à l'arrière-plan.

Néanmoins, ce quatrième volume voit son rythme accéléré sur son dernier tiers qui revient à l'une des pistes les plus intéressantes du titre : La collaboration entre Arata et Lucas pour la conception d'une navette qui permettrait de renouer avec le patrimoine terrien, un plan ô combien en dehors des lois. Forcément, cette trame ne pouvait évoluer sans heurt. Celle-ci atteint même un cap au terme de cet opus, aussi le final est d'une efficacité similaire à celui du précédent tome : Cette société totalitaire sonne injuste, et il est difficile de ne pas vouloir son renversement. La bataille est loin d'être gagnée, notamment parce que le sort des personnages principaux devrait énormément évoluer, comme le montrent les dernières pages plutôt choquantes en ce qui concerne Arata. En ce sens, on a l'impression que Nos Temps Contraires a atteint un tournant dans son histoire, ce qui ne serait pas surprenant puisque nous en sommes maintenant à la moitié de la série. Alors, malgré un début d'opus au rythme un peu plus exigeant, nous aurons rarement été aussi impatients de découvrir la suite de l'œuvre de SF de Gin Toriko, tant celle-ci se montre plus captivante et subtile que jamais.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News