My demon and me Vol.3 - Actualité manga

My demon and me Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 11 July 2011

Sous une magnifique couverture avec des personnages que l’on ne reconnait pas de l’histoire principale, c’est avec une certaine surprise que l’on découvrira que ce tome ne parle d’Aki et Setsu que très secondairement, en filigrane pour quelques mots et encore. Mais ce troisième tome n’a pas fini de nous surprendre ! Il se décompose en deux grandes parties, la première étant l’histoire d’amour entre le directeur du musée et Hatoki, un employé restant longtemps à son service. On regarde leur relation évoluer (ou pas) pendant quelques années, ce qui est une bonne initiative pour poser des bases solides et nous faire apprécier la lenteur qui se déroule entre eux ... jusqu’à ce que tout se déclenche brutalement. Ainsi, Hatoki et son supérieur avancent lentement jusqu’à leur grande déclaration, nette et efficace. On apprécie également la différence d’âge et de caractère qui mène à une belle histoire d’amour, ainsi que les deux chapitres qui leurs sont consacrés : l’un sous le point de vue du premier, l’autre avec les pensées du second. Il est alors pertinent de découvrir leurs sentiments, même rapidement, et l’on s’attache très rapidement à eux. Le vieux frustré et le jeune naïf forment un couple original et très attendrissant ! Un chapitre bonus de quelques pages leur est consacré à la fin et, bien qu’il soit un peu frustrant pour les lectrices, il illustre bien la dynamique qui s’établit entre les deux amoureux.

Seconde partie, nouvelle histoire. Qui n’a plus rien à voir avec la précédente. Tsumugi pourrait être un lycéen ordinaire s’il ne cultivait pas dans sa famille un secret bien gardé. Elevé comme une jeune fille de bonne famille, il n’a pas son pareil pour entretenir un foyer ! Le jour de son seizième anniversaire, un étrange visiteur du nom de Kurayori vient sonner à leur porte, annonçant qu’il est le dieu directeur de la famille auquel Tsumugi est fiancé. Supposé devenir une épouse, les ennuis commencent quand le dieu découvre qu’il est un garçon. Malgré tout, une attirance réciproque et un intérêt progressif s’installent entre eux, là encore de manière très progressive et si l’on est un peu déstabilisé au début de cette histoire qui ressemble à celle d’Aki, on est bien heureux de voir que Tsumugi éprouve depuis longtemps comme seule but dans la vie la nécessité de servir Kurayori. Cela justifie ses sentiments tout en lui offrant un relief inhabituel. Bref, un bon tome de My Demon and me qui redresse tout à coup le niveau de la série, avec maestria, malgré quelques longueurs encore dans le récit et une linéarité indéniable dans la narration.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News