My Teen Romantic Comedy - Light Novel Vol.1 - Actualité manga

My Teen Romantic Comedy - Light Novel Vol.1

Is wrong as I expected

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 14 Septembre 2018

Premier éditeur français exclusivement dédié au light novel, les éditions Ofelbe ont, dans un premier temps, surtout centré leurs activités sur des oeuvres orientées vers les mondes virtuels, la fantasy, ou des choses à tendance médiévale, tout ceci ayant bien souvent des connexions. Mais sans doute manquait-il encore des séries plus contemporaines et inscrites dans notre monde. L'excellent DuRaRaRa!!, jusque-là, était l'unique light novel d'Ofelbe à aller dans cette voie, mais depuis mars 2018 l'éditeur a choisi de la poursuivre en s'essayant à un genre bien spécifique et jusque-là pas du tout représenté dans son catalogue: la comédie romantique. Et quoi de mieux, pour ça, que de commencer par ce qui est peut-être la principale référence du genre depuis ces dernières années ?


My Teen Romantic Comedy est un nom qui vous parle peut-être déjà: cette oeuvre a connu en 2013 puis en 2015 deux saisons animées à succès, qui furent diffusées en France sur la plateforme ADN, où elles sont toujours disponibles en vostf. Et l'adaptation manga s'apprête à débarquer dans notre pays aux éditions Ototo en ce mois de septembre. Mais à la base, il s'agit donc d'une série de romans écrits par Wataru Watari (connu aussi pour l'oeuvre Girlish Number) et illustrés par Ponkan8. Lancé en 2011 au japon aux éditions Shôgakukan, ce light novel compte actuellement 12 volumes plus 3 opus "side stories", et depuis ses débuts son succès ne se dément pas: il a été élu pendant trois années de suite (de 2013 à 2015) meilleur light novel de l’année par les lecteurs japonais, et fait également partie de la liste des 30 light novels qui se sont le plus vendus au Japon en 2016.


Dans cette oeuvre, on suit Hachiman Hikigaya, un lycéen qui a une vision plutôt... aigrie de la vie et en particulier de la jeunesse, en laquelle il ne voit rien de bon. Renfrogné, n'ayant pas d'ami, évitant les relations avec les autres, n'ayant aucune vision positive de l'avenir, il reste tout simplement dans son coin à bougonner et à étaler son cynisme. Et c'est ce comportement qui fait que Shizuka Hiratsuka, sa conseillère d'orientation, l'oblige à s'inscrire dans un club un peu particulier: le "Club des Volontaires", dont les membres sont censés aider les lycéens qui ont des problèmes ou qui n'arrivent pas à accomplir leurs désirs. Mais est-ce une bonne idée d'obliger un garçon pareil à s'inscrire dans un tel club ? On se le demande forcément. D'autant que la seule autre membre du club, elle aussi forcée à s'inscrire, est Yukino Yukinoshita, l'une des élèves les plus brillantes et les plus jolies du lycée... mais qui est aussi l'une des plus froides, hautaines et sarcastiques.


Sur le papier, a priori, My Teen Romantic Comedy is Wrong as I expected semble se diriger vers une recette classique de ces dernières années: un lycéen pas très bien dans sa peau, un club où il va devoir s'activer, une jolie fille qui en appellera forcément d'autres... On peut facilement se dire qu'on a déjà vu ça un paquet de fois... et c'est justement là que Wataru Watari va tirer son épingle du jeu. Bien sur, en enchaînant les unes après les autres les apparitions de nouveaux personnages qui vont bien agrandir la galerie et qui ont tous leurs problèmes: La bien fournie et un peu cruchotte Yui Yuigahama avec ses problèmes de coeur (entre autres), Yoshiteru Zaimokuza qui a une manière de parler et de se comporter bien à lui, l'androgyne Saika Totsuka... Des caractères classiques sur le papier, mais que le romancier va volontiers pousser assez loin, ce qui va lui permettre de bien jouer sur deux choses.


Tout d'abord, sur le fait que, dans le fond, ces adolescents sont tous des freaks modernes, des jeunes un peu inadaptés à ce qui les entoure, qui se cherchent un peu et/ou ont des problèmes relationnels... Et si tout n'est que mise en place pour l'instant, nul doute que cette galerie sera amenée à évoluer ensemble. En tout cas, une chose est sûre: Wataru Watari exagère les traits juste comme il le faut afin de bien faire ressortir ses personnages, de les rendre assez marquants, au point qu'ils peuvent facilement devenir amusants et attachants dans leurs péripéties quotidiennes.


Ensuite, sur ce qui offre sûrement le plus de piquant à ce premier tome: le caractère de son héros, Hachiman. Pessimiste, bougon, et surtout très cynique, l'adolescent a la langue bien pendue et ne se prive jamais pour balancer des réflexions et pensées acérées. C'est d'autant plus efficace que l'essentiel de l'écriture de Wataru Watari passe à travers ce jeune garçon, ses constatations piquantes, ses discussions souvent tumultueuses avec les autres... Ajoutons à ça le fait que tout est écrit au présent pour un style très direct, et on obtient un ton souvent mordant et enlevé. Suivre toutes les pensées et réflexions (souvent négatives) de Hachiman devient alors vite assez addictif, voire jouissif, surtout quand tout ça permet au romancier de moquer légèrement les habituels poncifs des comédies romantiques.


Les illustrations de Ponkan8, elles, sont un peu inégales dans les traits, mais ne manquent clairement pas de peps et savent faire ressortir la personnalité des personnages, essentiellement en jouant sur leur visage.


Au bout de ce premier volume de mise en place, My Teen Romantic Comedy se présente donc comme un light novel qui ne manque vraiment pas de charme, et on a hâte de voir tout ceci se développer par la suite !


On trouve ici les habituels standards d'édition d'Ofelbe pour la collection LN - Light Novel: on est dans un format similaire à DanMachi, DuRaRaRa!! ou Re:Zero, avec rabats au niveau des couvertures, et présence de toutes les illustrations originales, que ce soit celles en noir et blanc dans le livre, ou celles en couleur au tout début. La traduction de Paul de Lacvivier est d'une grande efficacité, en particulier pour faire ressortir toutes les réparties piquantes des personnages, Hachiman et Yukino en tête.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News