My Hero Academia Vol.29 - Actualité manga

My Hero Academia Vol.29

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 26 July 2021

Chronique 2 :

Tous les héros se sont rassemblés pour stopper l'alliance des Vilains, mais ils n'avaient pas prévu une telle résistance! Les Brainless ne sont rien à coté du monstre Gigantomakhia, absolument impossible à arrêter malgré l'union de nombre de héros.
De leurs cotés, Izuku et Katsuki viennent prêter main forte à Endeavor pour stopper le surpuissant Tomura, déjà responsable de tant de destruction!

Le ton était donné avec le volume précédent, de l'action, de l'action et encore de l'action! Mais aussi et surtout un véritable danger de mort pour plusieurs de nos héros...et cette pression ne va nullement redescendre durant toute la lecture du présent opus!
A tout moment on se dit qu'un des héros (qu'il s'agisse d'un des personnages principaux ou un autre un peu plus secondaire) peut mourir à tout moment...et il y a peu de chance que tous en ressortent indemne!

Durant tout le volume on va alterner entre l'affrontement contre Tomura et la percée en avant de inarrêtable Gigantomakhia! Et dans un cas comme dans l'autre, la situation semble presque perdue d'avance!
Face à Makhia on va d'abord assister à la résistance de Mount Lady qui malgré son gigantisme ne fait pas le poids face au monstre... De nombreux héros viendront l'aider mais peu se montreront efficaces. Ce seront les élèves de Yuhei qui vont tenter d'élaborer un plan pour stopper le géant! Tous vont jouer un rôle, même si ce rôle consiste à se sacrifier le temps de détourner son attention...

Et puis il y a l'incroyable affrontement contre un Tomura pourvu d'une puissance sans pareil! Et malgré l'union des plus puissants de nos héros, rien ne semble venir à bout de lui, ce dernier se régénérant sans cesse. Le combat se transformant alors en course d'endurance...il faut tenir jusqu'à ce que son facteur régénérant faiblisse...

Dans les deux cas, l'auteur use et abuse d'interventions toujours plus héroïques et épiques! A plusieurs reprises la situation va sembler désespérée, à plusieurs reprises on croit qu'on va assister à la mort d'un des personnages et à chaque fois (ou presque) un des nombreux personnages que l'auteur s'était gardé sous le coude va intervenir...et c'est l'un des avantages d'avoir un tel réservoir de personnages.

A coté de ça, l'auteur n'oublie pas d'ajouter un peu d'émotion avec des flashbacks concernant certains personnages, tout en continuant de faire évoluer nos héros, Izuku en tête qui va développer un nouveau pouvoir. Le tout étant lié bien entendu!

Un volume terriblement intense, qui est plus épique que jamais mais qui place également le lecteur dans une situation de tension extrême...on sait que certains personnages ne vont pas en sortir indemnes...mais lesquelles?
Un volume incroyable...encore un!


Chronique 1 :

Tomura constitue désormais la plus grande menace possible, à cause de son pouvoir lui permettant une destruction totale. Ce dernier n'a plus qu'une envie : Mettre la main sur le All For One, et donc sur Izuku. Loin de chercher à s'échapper, l'apprenti-héros se jette dans la bataille aux côtés de Katsuki, l'alter d'Eraser Head permettant de neutraliser la force de Tomura.
De leur côté, les héros et les autres élèves de Yuei doivent composer avec l'avancée de Gigantomakhia, le colosse inarrêtable de l'Alliance.

L'arc de cette grande bataille est sans aucun doute le moment le plus intense que le lecteur ait pu connaître dans My Hero Academia, depuis les débuts de la série. Riche en suspense, celui-ci n'épargnait personne, concrétisait plusieurs pistes lancées depuis un bon moment, tout en amenant quelques développements de personnages et de liens entre personnages. Cette suite (présentée comme l'avant-dernier volume de l'arc par l'auteur) ne semble pas déroger à la formule, ne serait-ce par sa couverture assez explicite. Alors que l'heure est à la guerre totale contre Tomura et ses hommes, Kôhei Horikoshi propose une illustration à l'opposé totale en terme d'ambiance. Mélancolique, celle-ci présente Izuku tendant la main à un Katsuki qui troque sa hargne contre un air mélancolique. Voilà qui traduit l'une des optiques du tome, exploitée sur sa fin : La rédemption de Bakugo. Ce type de développement est particulièrement classique dans la fiction, tous genres et médiums confondus. Dans sa série, l'auteur parvient pourtant à surprendre avec un traitement plutôt juste de l'idée. Il n'est pas question d'excuser le flamboyant apprenti-héros pour ce qu'il a fait subir à Izuku, au contraire même puisque la faute lui incombe totalement, et qu'il est temps pour lui d'aller de l'avant. Horikoshi amène presque une conclusion à ce développement, au point de conclure sur un cliffhanger logique et cohérent.

Mais entre temps, bien des événements caractérisent cet opus, à commencer par le combat nerveux contre Tomura. Malgré de très menus soucis de lisibilité par moment tant l'auteur joue des effets graphiques, c'est un affrontement riche en adrénaline qui nous porte sur une grande partie de ces pages. L'ensemble, ultra dynamique, scotche littéralement le lecteur à son siège, le tout étant favorisé par la narration percutante du mangaka et par quelques traitement véhiculés ci et là. L'auteur fait fort dans son art de combinaison d'un climax intense d'arc et de progressions de personnages, si bien qu'on peut avoir l'impression qu'il joue toutes ses cartes dans ce qui ressemble presque à un combat final de série.

A côté, le combat contre Gigantomakhia peut être considéré comme moins fort, mais présente de multiples intérêt dans sa mise en avant des élèves de Yuei qui concrétisent à leur manière l'idée de la relève. Sur un pan du tome qui pourrait être plus léger, l'auteur parvient à proposer un autre champ de bataille riche en retournements de situation, et qui ne verse pas dans la facilité. Au contraire même, l'issue de cette partie étant loin d'un happy end, ce qui créer forcément une impatience à l'idée de découvrir le trentième tome.

Encore une fois, l'arc actuel monte d'un cran. Tout en narrant des batailles cruciales, spectaculaire et riches en enjeux, il parvient toujours à donner une place à ses personnages et à nourrir les différentes dynamiques entre les mentors et ceux qui leur succéderont. A vrai dire, la formule est si bien traitée et les moments proposés si forts qu'on se demande bien comment le mangaka pourra rebondir sur l'arc suivant. Cette idée mêlée à l'envie de connaître le dénouement de cet arc sensationnel nourrissent forcément une attente solide de la suite.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

18 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News