My Fair Honey Boy Vol.5 - Actualité manga

My Fair Honey Boy Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 02 July 2020

Le moins que l'on puisse dire est que le voyage de nos héros en station thermale est légèrement parti en vrille ! Entre Shirô surpris par Mai dans le bain, et Hime qui s'est perdue dans la montagne jusqu'à tomber sur Nanao torse nu en train de jouer avec des animaux sauvages, la situation n'est pas tout à fait logique... et Junko Ike en profitera pour jouer honnêtement sur les personnalités et les situations afin de faire sourire, même si tout compte fait ce petit voyage semble se finir bien vite alors qu'il aurait pu apporter encore plus de choses.

La suite du tome, elle, joue sur certaines petites situations scolaires ou extra-scolaires où, bien souvent, les caractères ressortent toujours aussi bien, à l'image de la franchise idiote de Nanao ou du côté toujours aussi efféminé de notre cher Shirô. On prend également plaisir à découvrir Futaba, l'autre grande soeur de notre héros, et demoiselle ne manquant pas, elle aussi, d'être légèrement spéciale ! Mais côté nouveaux personnages, il y en a évidemment une qui sort du lot pendant la majeure partie de ce tome...

Nadeshiko Saigô a un prénom symbolisant un certain idéal féminin... et pourtant, physiquement, il n'y a pas plus "virile" qu'elle. Grande, costaude, dotée de traits que les carcans de la société ne qualifieraient certainement pas de fins et féminins, cette rivale en kendo de Mai a pourtant un fond bien différent de ce que laisserait penser son physique. Et quand elle tombe amoureuse de Shirô, un nouveau vent souffle...
L'intérêt de tout ceci est multiple. Tout d'abord, ne serait-ce que pour voir Shirô attirer les sentiments de quelqu'un, lui qui passe son temps à courir après Mai ! Mais surtout parce que Nadeshiko a beaucoup de choses à véhiculer. A cause de son physique, elle s'était rarement permis de croire en l'amour, que ça pourrait lui arriver, et pourtant voila que ce sentiment la touche, en faisant ressortir de plus belle tout son bon fond. Car derrière son apparence et son statut de forte kendoka, la demoiselle est extrêmement fleur bleue et attentionnée, adorant tout ce qui est mignon, cuisinant avec application, etc... Un vrai coeur pur sous une apparence qui ne laisse aucunement deviner ça. Dès lors, même si ce genre de personnage n'est pas nouveau, elle véhicule l'importance de ne pas se fier uniquement à l'apparence, touche assez facilement dans ses sentiments, et séduit même beaucoup dans sa sincérité envers Shirô. Ce duo, à l'heure de la déclaration, séduira même beaucoup, car tandis que Shirô reste sincèrement touché et ne rejette pas "méchamment" cette fille (alors que d'autres l'auraient sûrement fait à cause de son physique), Nadeshiko, de son côté, témoigne de beaucoup de bienveillance en faisant remarquer que, ces derniers temps, Mai a beaucoup changé, s'est ouverte aux autres, ce qui est sans aucun doute grâce à notre héros. Malgré un certain classicisme dans le pitch, il y a toujours dans le travail de la mangaka des personnages qui se parlent sincèrement et sans préjugés, et qui font attention aux autres, ce qui est sûrement l'une des plus belles qualités de l'oeuvre.

Mais après tout ceci, la fin du tome nous laisse sur un certain suspense, car l'heure semble venue pour Mai de devoir faire un choix ! En attendant de voir ce que cela donnera, My Fair Honey Boy s'arrête ici après 150 pages, pour laisser place dans ses 40 dernières pages à une histoire courte plutôt plaisante à suivre avec son fond de SF et sa conclusion pertinente. Un récit classique dans ses thèmes autour des robots et de l'humanité, mais suffisamment bien campé.
  


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News