Mushoku Tensei Vol.13 - Actualité manga

Mushoku Tensei Vol.13

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 28 April 2021

Le tome 12 de Mushoku Tensei nous laissait sur un "formidable" suspense, avec la séquestration des semi-humaines Lynia et Pursena dans la chambre de Rudeus, notre héros étant bien décidé à assouvir sa soif de vengeance complètement débile suite à la destruction de la figurine de Roxy. Une donne absolument passionnante, car c'est vraiment ce qu'on attend d'une aventure isekai... Et le résultat est tout aussi glorieux. On se demande un peu ce qui est le plus classe, entre le fait que ces deux filles se retrouvent "domestiquées" au point d'être d'elles-mêmes à moitié en rut vis-à-vis de Rudeus par la suite, ou les incohérences que les auteurs parviennent à faire dans ce qui est pourtant un vide absolu. A l'image du comportement de Lynia d'un passage à l'autre: elle dit d'abord à Rudeus qu'il peut lui faire tout ce qu'il veut sauf des trucs cochons, puis quelques dizaines de pages plus loin elle vient elle-même le chauffer pour lui proposer des choses indécentes.

Mais si, avec tout ça, vous n'avez pas encore votre dose d'inepties pour frustrés, rassurez-vous, l'auteur d'origine Rifujin na Magonote et son adaptatrice manga Fujikawa Yuka ne s'arrêtent pas en si "bon" chemin ! Car dès lors qu'ils veulent "approfondir" deux personnages supplémentaires en Cliff et Elinalise, ça se contente une nouvelle fois de tourner au racolage, avec un jeune garçon naïvement amoureux d'une fille maudite, mais dont la malédiction tourne évidemment autour du cul (elle est contrainte de coucher régulièrement avec des hommes, sans quoi elle mourra), chose qui finalement ne lui déplaît pas car elle est nymphomane. Ah. D'accord. Et tandis que toute cette histoire se résout de façon extrêmement facile (une déclaration, une acceptation et basta), on en cherche encore l'intérêt: non seulement ça n'apporte aucun approfondissement valable à ces deux personnages secondaires, mais en plus, de base, on s'en fout complètement puisque Cliff et Elinalise n'ont eu aucun rôle un minimum marquant depuis le début de la série. Autant dire que ce n'est pas avec un "développement" de cet acabit qu'on va les trouver plus intéressants ou plus attachants...

Heureusement, dans ces longs moments de néant scénaristique au goût douteux, on a quand même droit à quelques bribes d'éléments plus intéressants, qui permettent malgré tout au tome d'être un tout petit peu moins creux que le précédent. Le lien entre Lynia et Ghislaine, les petits tourments sentimentaux de l'attachante Sylphy/Fitz tandis que Rudeus poursuit son apprentissage auprès d'elle sans la reconnaître, le chapitre spécial sur Nina Farion qui permet surtout de voir ce que devient une autre tête attachante, ou plus encore les quelques pages intrigantes centrées sur le camp démoniaque qui risque fort de bientôt passer à l'action... Mais avant tout, il y a quand même certaines questions qu'on commence sérieusement à se poser dans cet arc de l'académie qui n'a pour l'instant quasiment rien montré de pertinent. Où est passée l'aventure isekai prometteuse des débuts ? Quand est-ce que les auteurs se décideront à mettre de côté leurs délires coquins douteux pour se rappeler qu'ils ont une histoire à raconter (ou, au moins, à mieux intégrer ces petits moments au reste sans leur offrir autant de place inutilement, comme ils le faisaient avant) ? Il serait temps que Mushoku Tensei redécolle, car depuis le début de cet arc la série oscille entre le tout juste passable, l'inintéressant, le vide et le consternant.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

8 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News