Montage Vol.16 - Actualité manga

Montage Vol.16

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 28 October 2016

Yamato a laissé Miku derrière lui, autant parce qu'elle a enfin retrouvé ses parents que pour la préserver, et c'est seul qu'il s'est rendu jusqu'à Tôkyô afin d'y rencontrer Kin'ichi Sekiguchi pour tenter de l'intimider et retrouver la trace de Yudai Kawasaki alias Tetsuya Narumi, son père qu'il croyait mort. Mais sur place, une surprise de taille l'attend : l'arrivée de Taisei Suzuki ! Loin de se laisser dégonfler, Yamato voit vite Kin'ichi faire une étonnante proposition à ses deux interlocuteurs : rencontrer ensemble leur ennemi commun, Shinnosuke Sawada, le cerveau du vol des 300 millions...

Kin'ichi Sekiguchi, Taisei Suzuki, Yamato Narumi : c'est un trio impensable et donc très intrigant qui vient faire face à Sawada dans une première partie de tome qui n'évite malheureusement pas de s'étirer un peu trop, mais qui s'avère très intéressante de par ce qu'elle éclaire chez chacun des personnages. Tandis que Jun Watanabe joue efficacement sur la tension de la situation, notamment via quelques silences et beaucoup de focus sur des regards froids, on a la confirmation de toute la froideur dont fait désormais preuve Yamato, qui reste plutôt maître de ses nerf et a choisi de cacher un objet inquiétant sur lui, confirmant que si besoin il pourrait être prêt à tuer. Sekiguchi, de son côté, démontre un esprit à la fois calculateur et ambitieux, tandis que Taisei reste étonnant dans un mélange de froideur, de haine envers Sawada et d'une imprévue inquiétude pour Yamato à qui il affirme qu'il peut encore revenir à une vie normale... L'homme attirant ici le plus l'attention est néanmoins Sawada, auquel notre héros peut enfin se confronter de près, et cet homme seul face à trois ennemis, qui apparaissait si mauvais, ne manque pas d'étonner via certaines paroles de rédemption, via certaines explications éclairant un peu plus quelques événements (autour de la mort Tamotsu par exemple) ainsi que la personnalité de Kin'ichi et Taisei, et via des tentatives de déstabilisation confirmant qu'il est un esprit intelligent. Ce long passage est donc assez riche, éclaire de nouvelles choses, et laisse interrogateur quant à la sincérité ou non de Sawada, mais aussi de Taisei.

Ces éléments en tête, la suite du volume repart de plus belle en esquissant plusieurs avancées et événements prometteurs : l'état de santé de Yudai, l'espionnage effectué par Yamato (la façon dont il parvient à placer son micro est facile, comme si ça pouvait être aussi simple... mais c'est un détail), la poursuite par Madanbashi de son enquête... sans oublier une fin de tome mettant à l'honneur une Miku décidée à éclaircir elle aussi des choses importantes. Et même si les avancées de son côté paraissent un peu rapides, on est heureux de voir cette fille si souvent potiche faire enfin preuve de plus de débrouillardise.

Globalement, ce 16ème tome confirme donc la bonne forme actuelle de Montage, série qui s'est parfois trop égarée par le passé. A désormais trois volumes de la conclusion, on a bon espoir que l'oeuvre reste sur sa bonne dynamique jusqu'au bout.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News