Mon amie des ténèbres Vol.7 - Actualité manga
Mon amie des ténèbres Vol.7 - Manga

Mon amie des ténèbres Vol.7

Rédaction
Lecteurs
16 /20

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 19 Janvier 2023

La fin de l'année scolaire se profile à grands pas, aussi Takada et Nishimura s'apprêtent à atteindre la dernière classe de l'école primaire ! Jusqu'à présent, la jeune fille n'avait qu'une hâte : En finir avec cette période de son enfance, et des brimades qu'elle subit. Mais depuis que Takada et d'autres sont entrés dans sa vie, une pointe de mélancolie la touche. De son côté, Kasahara s'apprête à profiter de la Saint-Valentin pour mettre le grappin sur le garçon qu'elle aime ! Mais face à la sincérité de Nishimura, l'espiègle demoiselle pourrait bien renoncer à tout coup bas...


Tomes après tomes, le quotidien de Nishimura a changé : Bien que certains de ses camarades continuent à se moquer d'elle, la « sorcière des ténèbres » s'est fait des amis, et plus si affinité avec Takada qui ne cesse de faire battre son cœur. Une histoire d'amour s'est indéniablement installée, toujours croquée avec une certaine candeur puisque les deux enfants n'ont pas conscience de ce qu'ils ressentent, sous le regard désespéré d'Umi, véritable personnage omniscient qui prend la place du lecteur pour apprécier la situation.


Et ce que fait ce septième tome, c'est d'établir avec justesse "l'avant" et "l'après" de la vie de Nishimura. Moquée et brimée, la poussant autrefois à vouloir quitter l'école primaire au plus vite, la petite fille n'a plus le même regard sur sa vie. Il en découle un passage particulièrement touchant, tandis que le reste du volume n'a de cesse d'appuyer le cercle d'amis forgé par la fillette, aux côtés de ce cher Takada. Certains tortionnaires d'autrefois ont même renoncé à leurs mauvaises actions, comme c'est le cas avec Kasahara qui continue d'évoluer avec ce volume. Et bien que les choses évoluent, certains harceleurs restent dans leurs comportements affligeants, mais toujours déjoués avec candeur par le petit héros de la série.


« Mon amie des ténèbres » reste donc en constante évolution, tant au niveau des relations entre personnages que dans la vision de Nishimura, ce qui n'empêche pas le récit de Taku Kawamura de rester sur un schéma très simple, mais suffisant. Encore une fois, l'artiste nous offre un tome saisissant, touchant, et d'une pureté implacable, pour un manga qui ne cesse de nous séduire. Un titre toujours aussi feel-good, dont on ne se lasse pas une seule seconde. Et forcément, tout amateur d'animation aura certainement envie de découvrir ce qu'en fera le réalisateur Shigenori Kageyama et le studio Signpost, dans l'adaptation animée dont la diffusion est prévue cette année, chez nous sur Crunchyroll.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato
16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs