Momo & Manji Vol.3 - Actualité manga

Momo & Manji Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 11 January 2021

Dans l'Asakusa de l'ère Edo, Momoki et Manji continuent de vivre au quotidien, au gré des petits événements d'époque, du temps passé ensemble, et de leurs ébats complices de "couple". Les saisons défilent, les deux hommes s'apprêtent désormais à vivre leur deuxième été depuis qu'ils se sont rencontrés, et au fil de ces jours qui passent ils ont encore l'occasion de vivre bien des petites choses.

Ainsi, dans son manga, l'autrice Sawa Sakura s'offre encore et toujours nombre de petites occasion de croquer diverses éléments d'époque, et cela dans différents registres. Que ce soit la pêche/le ramassage de coquillages, des événements traditionnels comme Urabon, de brèves légendes, les croyances d'alors sur les jumeaux, ou même la présentation d'un objet érotique comme le higozuiki, la mangaka sait en profiter pour proposer, une nouvelle fois, des petits éléments sur l'époque Edo au quotidien, éléments parfois assez connus parfois beaucoup moins selon la culture de chacun(e), pour un résultat intéressant, qui contribue toujours très bien à l'immersion dans ce récit, même si certains éléments sont brefs.

Cette part un peu historique autour de la vie de l'époque est toujours une certaine réussite dans ce boy's love assez unique dans le paysage français, mais bien sûr l'autrice ne se limite pas à cela et ponctue la lecture d'événements ayant un certain impact, et passant surtout par certains personnages secondaires, que ceux-ci soit déjà connu des lecteurs/lectrices ou nouveaux venus. Ainsi y a-t-il le retour de Sen, la "chimère", cet homme étant encore voué à semer un peu de grabuge, mais également à montrer une autre facette de lui. Mais il y a aussi voire surtout l'apparition d'Izayoi, une ancienne connaissance de Momoki à l'époque où il était encore kagema, puis de Kintarô et Kizashi, pompiers commençant à s'intéresser de près à notre cher Momo.

Ces différents personnages ne sont évidement pas dans le récit par hasard, car en plus de dévoiler eux aussi certaines de leurs facettes (notamment leurs quelques tourments sentimentaux), ils contribuent à une certaine évolution de Momoki. Certains le remettent face à son passé et à ce qu'il est devenu ? A-t-il changé depuis l'époque où il était kagema ? Est-il toujours à la botte des autres comme l'affirme l'un ? Serait-il incapable de vivre seul s'il y était obligé ? En somme, était-il faible et l'est-il toujours ? Pourtant, bien des choses sur Momo transparaissent ici, comme le fait qu'il détestait être kagema, et plus encore son désir de précisément changer pour être digne de Manji. Cela pourrait notamment passer par une proposition que Kintarô semble proche de lui faire, mais aussi par un besoin de s'affirmer et donc d'extérioriser tout ce qu'il contient en lui depuis longtemps.

La patte visuelle de la mangaka, soignée et collant très bien à l'époque du récit, continue d'accompagner une oeuvre qui, ici, suit son cours avec une certaine réussite et beaucoup de soin. L'intérêt de Sawa Sakura pour ce qu'elle raconte et dessine est toujours aussi évident, et c'est alors avec toujours autant de curiosité qu'on attendra patiemment la suite de Momo & Manji.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News