Moi quand je me réincarne en slime Vol.5 - Actualité manga

Moi quand je me réincarne en slime Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 09 Novembre 2018

Trop fier de lui, Gabiru a sous-estimé le danger que représente le seigneur orc, et c'est alors tout le clan des hommes-lézards qui, par sa faute, et menacé. Mais sur demande de la dryade Tryney qui protège la forêt, Limule intervient pour s'opposer à cet ennemi imposant, affamé en permanence... et derrière qui se trouve le démoniaque Germudo, qui tire dans l'ombre les ficelles de l'attaque des orcs. Ce dernier, déçu que le seigneur orc ne soit toujours pas devenu un roi-démon, lui somme de dévorer Gabiru pour y parvenir, mais il n'avait certainement pas prévu que son puissant sbire ne réagirait pas à ses ordres...


Dans l'affrontement annoncé entre Limule et le seigneur orc, le récit imaginé par le romancier d'origine Fuse parvient à surprendre un peu d'emblée, avec l'arrivée de Germudo qui amène une tension supplémentaire, puis la réaction particulièrement inattendue du seigneur orc face à celui qui est censé le contrôler. Voici que l'ennemi devient alors un fléau orc, encore plus puissant... et pourquoi a-t-il fait ce choix ? Pourquoi n'a-t-il pas obéi à Germudo ? Pourquoi, tout simplement, se bat-il ? La réponse va se dessiner au fil de l'affrontement, et permet de très bien nuancer cet adversaire qui, tout orc qu'il est, cache pourtant en lui des motivations assez nobles en souhaitant surtout protéger les siens.


En dehors de ça, le combat est vraiment plaisant à suivre. Taiki Kawakami ne le fait pas traîner inutilement, il va à l'essentiel tout en conservant un dessin clair, fluide et qui n'en fait pas trop. Plutôt que la surenchère visuelle, le mangaka choisit surtout de très bien jouer sur les différentes capacités de Limule (y compris son statut de slime, à nouveau important), sur les interventions de ses compagnons, mais aussi sur les capacités de Gerudo, le seigneur orc (avec par exemple sa capacité à se régénérer en s'auto-dévorant).


Cela donne un affrontement qui trouve un bon équilibre entre action, techniques, capacités et exploitation des principaux personnages concernés... pour une issue tout aussi intéressante ! Car voici que le domaine sur lequel "règne" Limule évolue encore, avance, jusqu'à atteindre des évolutions très conséquentes dans les dernières pages. En filigranes, le mangaka n'oublie pas d'évoquer l'avenir de certains autres visages comme Gabiru, et ne s'écarte jamais de ses notes d'humour (par exemple, sur l'accumulation de noms que Limule doit donner), pour un ensemble qui conserve souvent sa tonalité positive.


Moi, quand je me réincarne en slime s'offre donc, à nouveau, un très bon tome, avec une ambiance réussie et des avancées rapides, prenantes et efficaces. Après 5 volumes, cette version manga reste une jolie réussite toujours aussi agréable à suivre.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News