Mission Yozakura Family Vol.7 - Actualité manga

Mission Yozakura Family Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 12 May 2022

Lors d'un voyage aux sources thermales, Taiyô profite d'une baignade avec Mutsumi, non pas pour passer du bon temps, mais pour en apprendre davantage sur le père de cette dernière, celui qui se fait passer pour mort mais qui est en lien avec Tanpopo. Sans attendre, le jeune homme endosse une mission d'infiltration dans un train contrôlé par l'organisation ennemie. A la recherche d'indices, Taiyô se confronte à un adversaire impliqué dans la mort de ses parents...

Peu à peu, le shônen d'action et d'espionnage de Hitsuji Gondaira qu'est Mission Yozakura Family a su monter en puissance. Partant d'un schéma de comédie dans le milieu du crime, l'œuvre a peu à peu développé une trame de fond plus dense, parsemée de quelques mystères tout en établissant certains concepts, dont le sang quasi miraculeux des Yozakura, capables de bien des prouesses. C'est à partir de là, et en y connectant l'événement de la mort des parents du héros, qu'un scénario plus approfondi autour de l'organisation Tanpopo et du patriarche des Yozakura s'est lancé. Aussi, ce septième tome se consacre entièrement à cette intrigue.

Que ce soit par le passage dans les sources chaudes, utiles en terme de développement de l'histoire comme en terme de comédie, mais surtout par le grand incident du train à vapeur, le mangaka a à cœur de traiter cette ambitieuse histoire. En introduisant de nouveaux personnages, il multiplie aussi les pistes scénaristiques, créé des connexions là où on ne s'y attend pas, nous tient en haleine par les nombreux mystères de l'arc, le tout en se payant le luxe de scènes d'action très joliment chorégraphiées. La pattes de l'auteur, déjà dotée d'une belle identité, se pauffine pages après pages, au point que le volume nous serve quelques unes des planches les plus savoureuses de la série depuis ses débuts. C'est passionnants côté intrigue et prenant visuellement, preuve que Mission Yozakura Family a totalement su prendre son envol, ne restant pas dans sa zone de confort, mais conservant tout de même son identité, par l'excentricité de ses personnages par exemple.

Et non seulement les péripéties sont prenantes, mais l'auteur en profite aussi pour enrichir le propos autour de son protagoniste. Aussi, Taiyô n'a rien de lisse. Meurtri par les événements passés auxquels il doit indirectement faire face, il se trouve à la fois entre le deuil et l'acceptation, œuvrant aussi bien pour sa quête de vérité que pour protéger son nouveau foyer. Sa relation avec Mutsumi étant déjà mignonne à souhait, et on est ravi de voir ses liens avec l'entièreté des Yozakura sans cesse poussée vers l'avant.

Pour toutes ces raisons, le septième volet de la série est une belle réussite. L'adrénaline est montée d'un cran, une dynamique qui ne quittera visiblement pas le prochain tome étant donné la prometteuse planche final de cet opus. On a hâte !

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News