Mimic royal princess Vol.5 - Actualité manga

Mimic royal princess Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 12 Janvier 2018

Malgré ce qu'il vient d'apprendre sur Olivier par l'intermédiaire de Yuri, Albert n'hésite pas longtemps sur la décision à prendre. Le système matriarcal a beau être sur le point de tomber, le nouveau système qui pourrait se mettre en place à Morrian, risquant de prôner la haine des femmes, le pousse à agir. Toujours sous les traits de la défunte Alexia, il se doit de retourner à Morrian et entame ses préparatifs pour ça. Mais pendant ce temps, les desseins d'Olivier se concrétisent petit à petit : si rien n'est fait, le pouvoir devrait bientôt lui revenir enfin. Il est sur le point de récupérer le pouvoir royal qui lui est dû, et, fort de sa réussite, s'en va se remémorer son passé sur le tombeau d'une mère qui ne l'a sans doute jamais aimé...


Dans un cinquième tome qui se divise essentiellement entre les préparatifs du retour d'Al et ce qui se passe à Morrian, Utako Yukihiro et Zenko Musashino opèrent très bien les avancées de leur récit. 


Sans forcément connaître de grosses embûches, le retour d'Albert là où il a vécu est bien préparé, notamment en exploitant plutôt bien les personnages autour de lui : Guy, Théo, Nicole... tous ont des raisons de vouloir agir aussi, et me^me si les mangakas présentent cela assez rapidement, c'est parfaitement clair. 


Toutefois, c'est bien du côté de Morrian que les choses s'agitent le plus : la situation évolue de façon critique, les rapports de force homme/femme se renversent, les desseins d'Olivier sont très proches de se concrétiser, et on suit avec intérêt le nouveau rôle de certains personnages comme Martha et Patricia Dandry. Mais ce qui captive le plus est bien le focus sur les souvenirs d'Olivier. Des souvenirs cruels, très cruels, où la dessinatrice sait quand même s'arrêter au bon moment pour ne pas montrer trop de choses horribles visuellement, mais où l'on comprend parfaitement toute l'horreur qu'Olivier a vécue dans son enfance. Horreur qui, bien sûr, a largement conditionné e qu'il est devenu, sa peur et sa haine des femmes, et son désir de vengeance. Ainsi, on comprend enfin pleinement le parcours cruel qui a rendu ainsi l'antagoniste de la série, qui au départ n'était lui aussi qu'une victime d'un système néfaste, et on apprécie aussi le travail effectué sur Yuri, présente à ses côtés depuis toujours, et dont on comprend beaucoup mieux l'attachement pour celui qu'elle sert.


Tout est alors en place pour l'arrivée de la dernière partie du volume, qui prépare bien ce qui devrait visiblement être la dernière ligne droite de la série. L'attente devient forte, des questions se soulèvent, on se demande si Al pourra abolir toute discrimination sur le genre et le rang social à Morrian... Mimic Royal Princess s'offre ainsi un très bon volume.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News