Master Piece - Actualité manga

Master Piece

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 11 August 2020

Live Cum, Tentations Obscènes, Double Tentation, Wives Colors... Par le passé, il est déjà arrivé que l'éditeur Taifu Comics, à l'époque où il faisait du hentai, propose certaines oeuvres dans un format plus grand et plus luxueux, pour mieux mettre en valeur le travail graphique d'un artiste en particulier, ou pour sublimer certaines mises en couleurs. Héritier direct de Taifu dans le manga X? le label Niho Niba ne déroge pas à la règle, et a donc amené aux lecteurs français le mois dernier son tout premier très grand format avec Master_Piece, une "pièce de choix" qui est le tout premier hentai de Nanao, un artiste déjà très réputé pour ses illustrations, notamment érotiques et pour des light novels adultes.

Master_Piece raconte essentiellement l'histoire de Yûji, un adolescent orphelin qui a été recueilli par la famille Tsubakihara, composée de la mère Mira et de ses deux filles, les jumelles Nina et Yuna. Yûji les connaît depuis longtemps, et ses deux soeurs d'adoption sont même ses amies d'enfance. Mais en grandissant, ce sont d'autres sentiments qui ont germé en ces deux superbes demoiselles hyper populaires à l'école. Nina et Yuna semblent peiner quelque peu à lui avouer leurs sentiments... Alors ne risquent-elles pas de se faire devancer par leur étonnante et très entreprenante mère ?

Principal récit du recueil, cette histoire se veut somme toute très classique, avec un garçon se retrouvant pris par les charmes des trois beautés de sa famille d'adoption. Dans cette optique, Nanao joue sur des fantasmes assez courants: la belle famille, les jumelles dont l'une est une grande timide plus spontanée avec celui qu'elle aime et l'autre est une caractérielle sérieuse et sportive cachant quelques complexes, et bien sûr une mère très entreprenante qui a le charme typique des femmes expérimentées. Rien de bien original, mais c'est assez efficace... même si, il faut l'avouer, on pouvait s'attendre à une construction scénaristique un peu plus rigoureuse. En effet, ne vous attendez en réalité à aucun semblant d'histoire ici: l'oeuvre se compose surtout de petites scènes érotiques où les trois héroïnes sont mise en avant chacune leur tout de façon très sommaire (si bien que leur caractère spécifique ne ressort pas plus que ça), et chaque chapitre est d'ailleurs très court (rares sont ceux dépassant les 8-10 pages). Il y a éventuellement des choses à regretter: la personnalité finalement très peu exploitée de chaque fille, la contextualisation très minime des scènes de sexe, voire (selon les goûts) la quasi absence de scènes à plus de 2 personnages (on en a une petite avec les deux soeurs mais elle est rapide)... Et c'est un peu le même topo pour les quelques autres histoires (très) courtes qui viennent parsemer l'ouvrage: Nanao y joue sur quelques fantasmes bien connus (une nageuse entreprenante, une amie d'enfance qui a bien grandi, une gravure idol à la plage...), mais la brièveté des chapitres fait que tout va vite.

Reste qu'il y a un point qui devrait facilement mettre tout le monde d'accord: la qualité graphique de l'auteur, superbement mise en valeur dans un écrin ravissant et de haute qualité avec papier glacé. Nanao ne propose pas forcément beaucoup de décors car il préfère se focaliser sur les personnages, et de ce côté-là il sait largement croquer des héroïnes voluptueuses et généreuses ne manquant pas de charme, tout en gardant une pointe d'élégance (comme sur la jaquette). Qui plus est, les très nombreuses pages en couleurs (120 sur les 190 que compte l'ouvrage, sans oublier un dépliant en plus !) mettre très bien en valeur les courbes grâce à un travail de colorisation très soigné et nuancé. Peut-être regrettera-t-on juste des physiques trop souvent similaires, et une certaine répétitivité dans la mise en scène (angles, positions...) des moments chauds.

Composé de récits ressemblant plus à des petites scènes sommaires, Master_Piece brille surtout pour ses qualités visuelles, superbement mises en valeur par l'édition de haute qualité, et proposant des héroïnes voluptueuses qui raviront sûrement les fans de ce type de personnages.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News