Magi - The Labyrinth of Magic Vol.33 - Actualité manga

Magi - The Labyrinth of Magic Vol.33

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 18 September 2019

"Tu es Magi d'un monde passé, un monde qui a échoué..."

L'impératrice Kôgyoku, en manque de confiance il y a encore peu de temps, a finalement pris du poil de la bête jusqu'à prendre sa décisions après moult discussions: pour suivre sa propre voie, l'empire Kô va quitter la coalition internationale et, par la même occasion, la coalition des sept mers, suivi dans la foulé par les nations de Rehm et de Kina qui comptent bâtir une autre coalition ensemble. Dans leur esprit, il n'est pas question de concurrence ou de divisions qui risqueraient d'amener de nouveaux conflits: ils veulent seulement mener leur vie comme ils le souhaitent, dans une rivalité saine avec la coalition internationale. Mais face à la situation, Sindbad ne peut rester insensible, tant il a l'impression de voir lui échapper son idéal de monde en paix et complètement uniformisé. Tant et si bien que, malgré les mises en garde de Jaffar, il prend la décision de se rendre au sein du Palais sacré, là où le flux des rokhs peut être modifié, quitte à y laisser quasiment à coup sûr sa vie...

Inutile de dire, alors, que cette décision va continuer un nouveau véritable tournant dans le scénario de la série. Envers et contre tout, Sindbad a lui aussi pris sa décision, refusant de lâcher son idéal, au risque de bouleverser le monde entier. La lutte de leader de la coalition des sept mers au sein du Palais sacré constitue alors l'essentiel de ce volume, pour un résultat certes essentiel, mais où on a parfois le sentiment que Shinobu Ohtaka étire un peu les choses tout en balançant pourtant un peu en bloc certains éléments, à commencer par l'accumulation de Revêtemages qui ne se fait pas de la plus fluide des manières.

On suit pourtant tout ceci avec beaucoup d'intérêt, tant les enjeux annoncés sont grands, et tant la partie va amener de nouveaux rebondissements cruciaux autour de pas mal de figures: Hugo, Alba, Salomon, David... Les bases qui se reposent dans cette partie-charnière n'annoncent rien de bon, et cela se confirme dans une dernière partie de volume où les changements rapides ne peuvent que stupéfier Aladin et Ali Baba. Le monde se transforme, mais à quel prix ? Et par ailleurs, Ohtaka continue de séduire dans cette confrontation annoncée entre deux façons différentes de voir le monde: vaut-il mieux un monde certes en paix mais où tout le monde est uniformisé voire manipulé pour être dans le moule, où un monde moins uniformisé au risque que les conflits réapparaissent un jour ?

Magi - The Labyrinth of Magic entre ici pleinement dans son dernier acte, et la mangaka, malgré quelques petites limites, continue de captiver, tant elle semble savoir où elle va depuis toujours.
 

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News