Lucika Lucika Vol.7 - Actualité manga

Lucika Lucika Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 11 December 2014

Lucika, la plus frappée et imaginative des gamines, nous plonge une nouvelle fois dans ses folles péripéties.


Cette fois-ci, faire germer une carotte devient pour elle un travail de longue haleine, où il lui faudra veiller sur sa protégée, affectueusement nommée Touffue. Son intérêt pour ce morceau de légume devient vite une obsession, comme ça le serait pour tout enfant découvrant une nouvelle chose... à ceci près que chez Lucika, c'est aussi un nouveau prétexte pour faire courir son imagination débordante.


Cela dit, cette imagination se sentira surtout dans la partie suivante, où la fillette, en se perdant dans le métro, s'imagine toute une aventure où les monstrueux transports autant que les étranges passagers feront tout pour l'empêcher de retourner dans la bonne direction...


Quant à la dernière partie du volume, elle voit Lucika retrouver sur sa route Yûho, l'amie de Yukiki, pour une confrontation qui, tout en instruisant Lucika sur certaines lois terrestres, n'empêchera par l'adolescente d'entrer dans le jeu de la gamine en lui racontant des histoires d'invasion martienne. Aigrettes de pissenlit, arbres, fleurs... et si tout cela venait d'ailleurs ?


S'il n'y a que trois nouvelles histoires dans ce tome, c'est pour une raison précise : elles sont plus longues qu'aucune autre auparavant ! Après deux chapitres pour une cinquantaine de pages sur la carotte, Yoshitoshi ABe nous offre deux autres récits de 35 pages, pour un résultat assez enthousiasmant, car il permet à l'auteur d'aller plus loin dans les délires de Lucika dans le métro, dans son obsession pour Touffue, ou dans l'utilisation de personnages secondaires comme Yûho. Bien sûr, cela ne change rien à la recette faite de récits indépendants assez délirants et n'allant pas très loin, mais cette longueur revue à la hausse permet d'apporter au bon moment un peu de nouveau souffle à la série, qui menaçait de s'enliser. Quant au travail visuel de Yoshitoshi ABe, il est toujours aussi plaisant, pour peu qu'on suive totalement Lucika dans son univers !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News