Levius Est Vol.5 - Actualité manga

Levius Est Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 14 August 2019

Dans le bloc A, le match de Natalia s'apprête à commencer, et il s'annonce dantesque et capital puisque la jeune fille est opposée d'emblée à Balthus, le nouveau jouet d'Amethyst et petit frère d'A.J., que Levius s'est promis de sauver. Encore plus déterminé à gagner son match à venir contre l'invaincu Oliver depuis qu'il a appris que Clown Jack Puting, président d'Amethyst, est devenu l'assistant de la Fédération pour le tournoi, Levius refuse catégoriquement que Natalia meure dans son combat, comme tant de combattants ont pu succomber avant dans les niveaux V et IV, si bien que notre héros confie même à Zack et Bill la mission d'aller épauler Balt dans le coaching de la jeune fille. Natalia, de son côté, envisageait d'abord de ne pas du tout se battre en voyant l'inquiétude de Levius et de son entourage. Mais elle ne peut s'y résoudre. Ayant en elle la conviction qu'elle est désormais la seule à pouvoir parler à Balthus pour tenter de le faire redevenir lui-même, elle se battra. Jusqu'au bout. Jusqu'à ses dernières limites. Quitte à ordonner à Balt de ne pas annoncer son abandon tant qu'elle ne le lui aura pas dit elle-même...

On connaît déjà toute les qualités graphiques de Haruhisa Nakata dans l'action, et celle-ci reprenant les pleins pouvoirs dans ce volume, l'auteur nous en met forcément plein la vue avec son style très personnel, ses anatomies et mouvements de corps dynamiques et vraiment percutants en combat, son exploitation intelligente des concepts de vapeur ou d'eau des étoiles pour des rendus encore plus uniques, ses angles de vue variés et cherchant vraiment à capter l'action sur le vif jusque dans des petites cases centrées sur certaines parties des corps en pleine action, son jeu sur les regards ou sur les visages qui en disent régulièrement long sur les personnages... Ajoutons à cela un rendu plus fluide qu'avant dans les vues du combat un peu plus globales (c'est un point sur lequel l'auteur s'est bonifié), et on obtient un impact graphique saisissant où l'auteur apparaît parfaitement maître de son style.

Mais au-delà de l'action pure, ce 5e volume se veut également très intense via de nombreux à-côtés comme les réactions du public dans les gradins, celles des coachs de Natalia, celles du facétieux et détestable Clown qui commence à dicter ses ambitions, et bien sûr celles d'A.J. ou de Levius qui, en voyant ce qui se déroule depuis leur écran, ne pourront peut-être plus rester très longtemps inactifs, quitte à braver les règles du tournoi... Et pour cause: ce duel entre Natalia et Balthus est bel et bien un sommet dans la série pour le moment. le tome précédent a posé beaucoup d'enjeux autour de celui-ci, et son déroulement ne peut laisser indifférent, tant il apporte de retournements de situation et de rebondissements rendant toujours plus complexe la situation des deux principaux concernés. Plongé dans une situation qu'il ne maîtrise pas au risque d'en mourir, le frère d'A.J. alterne entre phases où il se présente comme un véritable monstre au combat (comme prévu) et moments où, sous l'impulsion de Natalia, il montre certaines de se failles, surtout sur le plan psychologique, l'auteur allant jusqu'à nous présenter intelligemment, en plein coeur de l'action, grâce à son excellent concept de vapeur, toute une facette de l'enfance du personnage, allant des horreurs que lui et A.J. ont traversées sous l'égide d'Amethyst, jusqu'à la manière dont il se voit lui-même comme un être indigne de vivre. Quant à Natalia, sa rage, sa détermination et même parfois son insolence en font un personnage plus charismatique et captivant que jamais, qui a déjà bien évolué depuis sa première apparition il y a quelques tomes. Donnant tout ce qu'elle a jusqu'à se mettre en péril, autant pour Balthus que pour Levius ou tout simplement pour elle-même et ses convictions, la jeune combattante impressionne, et il semble impossible de ne pas se laisse entièrement happer par le combat qu'elle donne.

Le résultat ? Le meilleur tome de Levius est à ce jour, qui, dans un déferlement d'action et de tension, vient donner vie à tout ce qui a été préparé avant, dans un fracas s'achevant sur d'ultimes pages insoutenables. Du très grand Haruhisa Nakata, en espérant que la suite sera tout aussi forte voire encore meilleure.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News