Kingdom Vol.6 - Actualité manga

Kingdom Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 16 November 2018

La première campagne visant à unifier la Chine est en cours. Ei Sei a ainsi ordonné l'invasion de l'Etat de Wei, pays voisin de la nation de Qin. Pour Chine, le moment de prouver sa valeur sur-le-champ de bataille, en vue de devenir un grand général. Arrivés sur-le-champ de bataille, les hommes de la 4e armée font alors face à l'ennemi, et l'assaut est sur le point d'être lancé...


Avec ce sixième tome, une étape charnière est franchie au sein de la série : celle de la première bataille à laquelle participe Shin. Pour le héros qui souhaite devenir un grand général de Qin, c'est le moment pour Yasuhisa Hara de montrer tout ce que le personnage a dans le ventre, l'arc de la rébellion ayant surtout insisté sur des duels à un contre un. Et c'est bien Shin qui resplendit sur une grande partie du volume, le jeune homme assurant une présence incroyable sur-le-champ de bataille. Le pari de l'auteur était de donner un grand rôle au protagoniste sans pour autant partir dans de trop grandes exagérations, un pari plutôt honoré ici. Certes, Shin a droit à des coups d'éclat, mais l'auteur parvient à placer nombre de ses prouesses dans une dimension tactique, plus que dans la force de combat pure. Si Shin réussit, c'est par son analyse du champ de bataille et son tempérament qui n'a déjà rien à envier à celui d'un général. Et c'est cette dimension du personnage qui apporte énormément de tension à chacun de ses assauts : on sait évidemment qu'il ne périra pas au combat, mais difficile de ne pas avoir le souffle coupé lorsqu'il se lance dans un front qui semble pourtant perdu d'avance pour toute nouvelle recrue.


Mais Shin n'est pas le seul à briller dans ce tome. Les membres de son Go ont droit à leurs petits honneurs, les uns après les autres, preuve que l'auteur cherche à accomplir quelque chose avec ces personnages qui ont des noms, et qui ne sont donc pas des soldats anonymes aux yeux du lecteur. L'élément le plus fulgurant est sans conteste Kyoukai, personnage qui trône sur la couverture de ce sixième opus, et qui se révèle de plus en plus intrigant au fil des volumes. Parmi les nouvelles figures de cet arc, il est sans doute celui qui pique le plus notre curiosité, et celui que l'intrigue mettra probablement le plus en avant à l'avenir. Le personnage à une aura réussi, et on se demande bien quels développements l'auteur lui réserve.


Autour de tous ces valeureux soldats, ce tome nous happe par une dimension totalement nouvelle : l'intensité et l'angoisse du front, par les yeux d'un pauvre fantassin à peine pourvu d'une lance ou d'une épée. Si le récit peut donner l’impression de glorifier la guerre à certains moments, par exemple dans l'héroïsme sans limites de Shin qui lui vaudra le respect des soldats de son rang, il apporte aussi une vision réaliste et particulièrement crue des conflits, à l'heure où les machines et armes à feu étaient loin d'être mises au point. L'angoisse de l'assaut imminent, le face à face avec une armée ennemie plus fournie et plus armée... Yasuhisa Hara nous transporte aux côtés des fantassins de la 4e armée de Qin de manière efficace. On a souvent le souffle coupé et, à de nombreux moments, on s'inquiète pour ces soldats de rang inférieur qui misent leur vie à tout instant. Le volume se veut même particulièrement cruel : il passionne par les exploits de Shin, mais il nous fait vite regretter de considérer le champ de bataille comme un lieu d'honneur en dépeignant la scène comme l'endroit où toute manœuvre est permise pour rester envie, y compris de profiter de ceux qui sont tombés au combat...


Encore une fois, Kingdom passionne et ne laisse pas le temps de souffler. Très différente du premier arc, cette seconde partie de l'intrigue confirme toutes les qualités du titre ainsi que ses capacités addictives. Car, une fois encore, on redemande une dose de la série de Yasuhisa Hara au terme de ce tome... Si les abonnements de Meian permettent de profiter de quatre tomes d'une traite, l'attente de la prochaine fournée n'en est que plus difficile.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News