Kingdom Vol.30 - Actualité manga

Kingdom Vol.30

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 30 October 2019

Au terme d'un duel épique, Moubu est parvenu à avoir la tête de Kanmei, le général en chef de l'armée de Chu. L'information ne tarde pas à se répandre, redonnant de l'enthousiasme aux troupes de Qin. Alors qu'une issue optimiste est à entrevoir dans cette guerre contre la coalition, Karin joue le coup qu'elle préparait depuis des jours : 5000 de ses soldats ont contourné la porte de Kankoru, et attaquent Qin de l'intérieur. Ce n'est d'ailleurs pas le seul coup de maître qui se jouera du côté de la coalition...

Exaltant de bout en bout, le volume précédent de Kingdom laissait croire que l'arc de la coalition approchait de sa conclusion. Mais sa fin redynamisait les hostilités, ce qui est globalement le crédo de l'entièreté de ce trentième opus, dense et passionnant, qui multiplie les coups de théâtre.

Encore une fois, la dimension stratégique domine dans cet opus qui ne laisse personne se reposer. Plusieurs généraux y vont de leurs propres tactiques, des tentatives parfois contrées du côté de Qin puisque certains personnages alliés se révèlent plus clairvoyants que prévu. Le plus remarquable dans tout ça, c'est que Yasuhisa Hara dirige cette guerre avec un échiquier minutieusement pensé. Certains coups de théâtre ne sont donc que les conséquences de plusieurs pistes plantées plusieurs volumes auparavant au sein de l'arc, confirmant que le déroulement de la bataille n'a rien d'un hasard, bien au contraire.

Aussi, le mangaka parvient à renouveler sa guerre en déportant le front sur d'autres terrains. La porte de Kankoku, enjeu majeur de l'arc jusque là, se retrouve éclipsé avant d'amener de nouveaux dangers dans cette lutte sans merci. Le plus fort en terme de scénario, c'est l'importance progressivement donnée du côté d'Ei Sei et du Grand Chancelier. Les manigances politiques et le conflit actuels parviennent à se mêler habilement, rendant les enjeux encore plus puissants que prévus, et débouchant sur une page finale terriblement exaltante du fait de l'importance donnée à un personnage majeur qui restait bien trop en retrait jusque là. Une véritable montée de tension qui imprègne la capitale comme le lecteur, preuve que l'auteur gère encore une fois très bien l'intensité de son récit.

Et en terme de tension, difficile de rester de marbre face à l'un des fronts du tome, celui mettant en scène l’exubérant Duke Hyou. Là aussi, Yasuhisa Hara ne lésine pas sur les coups de théâtre. Il gère très bien l'alchimie entre le général et Shin, nouée au cours de la guerre, en y mêlant bon nombre de rebondissements et une puissance dramatique particulièrement grande. Encore une fois, un événement majeur marque le conflit, et ce ne sera sans doute pas le dernier de cette guerre.

L'arc de coalition se révèle alors toujours aussi brillant, passionnant et intense, avec ce trentième tome qui porte le conflit encore plus loin. Une nouvelle fois, difficile de ne pas savourer cet opus d'une traite, le rythme étant si fou que la série se prête toujours à une lecture sans interruption. Mais, réalité éditoriale oblige, il faudra s'armer de patience pour découvrir la nouvelle salve de volumes...
     


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News