Kase-san Vol.5 - Actualité manga

Kase-san Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 06 July 2020

La fin de la dernière année de lycée se profile pour Kase et Yamada. Une certaine nostalgie demeure, celle de leur rencontre notamment, tandis que leur amour se fait de plus en plus fort. Toutes deux scellent même leur union par un accord : Kase partant à Tokyo, Yamada pourra vivre avec elle... à condition d'intégrer la bonne université ! Sur ces quelques enjeux, les années lycée des deux demoiselles se dirigent vers leur fin...

Avec ce cinquième tome, c'est la premier partie de Kase-san qui se termine. Pour Hiromi Takashima, la mangaka, c'est un beau chemin qui touche à sa fin. Lancée en 2010, la série aura vu son cinquième volet paraître en 2018 au Japon. Chez nous, la parution se sera étalée sur bien moins de temps (heureusement), mais cela confirme l'émotion qui subsiste via cette fin de première partie, pour les personnages comme pour l'autrice du manga.

C'est alors par un retour vers le passé qu'ouvre ce tome, un moyen pour l'artiste d'exprimer ses intentions avec cet opus « final ». Elle traite la fin des années lycée de ses deux héroïnes avec une certaine nostalgie, abordant alors leurs premiers échanges et la finalité de leur couple dans le cadre de l'adolescence. Car même si on reste jeune quand on est étudiant, l'idylle entre les deux bouts de femme sera sans doute différente dans le cadre de la fac.

C'est donc avec ce rapport à la nostalgie et aux premiers émois, ainsi que part l'éternelle petite naïveté du titre mêlée à de la légèreté, que ce cinquième opus se développe. Les quelques enjeux entourant le devenir des deux héroïnes est traité comme il se doit, tandis qu'on assiste à la transition entre deux époques qui va bien marquer le couple. Sans trop en dire, ce passage à l'âge adulte est abordé avec une belle tendresse, et une complicité toujours grandissante entre Kase et Yamada. On apprécie d'ailleurs toute la pudeur dont fait preuve Hiromi Takashima : Car même lorsque l'amour se traduit par des gestes intimes, ce n'est jamais le voyeurisme qui vient caractériser la narration. L'ensemble reste terriblement mignon, doux et touchant, à l'image de toute l'historie dépeinte depuis le début.

On ne s'ennuie donc pas sur cet opus décisif, tant la temporalité dépeinte est vaste et cruciale, les événements importants de fin de lycée nombreux, et le focus sur le couple encore plus appuyé que précédemment. L'aura particulière du titre nous atteint une fois encore et sans mal, la mangaka misant sur notre attachement envers ses deux personnages centraux pour aboutir à un nouveau volet drôle, touchant et émouvant. On se prend au jeu, et les au-revoir sont alors presque douloureux...

Presque, car Kase-san ne voit que sa première partie être menée à terme. En 2017, juste après la fin de la prépublication, Hiromi Takashima a lancé une suite directe vouée à dépeindre les années étudiantes des deux amantes. Un titre nommé "Yamada to Kase-san" au Japon, comptant un seul tome pour l'heure, qu'il serait étonnant de ne pas voir paraître aux éditions Taifu.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News