Kasane - La voleuse de visage Vol.10 - Actualité manga

Kasane - La voleuse de visage Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 26 October 2017

De la bouche de Habuto, Kasane apprend toute la vérité autour de sa mère, de sa gloire jusqu'à son déclin lorsqu'elle due interpréter Lady Macbeth, puis sa mort, brutale. Les révélations sur le décès d'Izana sont brutales, mais Kasane ne se laisse pas abattre pour autant et maintenant que Nogiku ne posera plus problème, elle peut de nouveau porter sa carrière à son sommet...


Kasane a maintenant franchi le cap des dix tomes, un nombre symbolique et impressionnant dans le sens où le récit n'a jamais faibli jusque là, bien au contraire même, et ce tome en est la preuve formelle. Ainsi, l'heure est aux révélations tant attendues, celles sur le trépas d'Izana, la mère de l'héroïne, des informations longuement attendues par le lecteur. Et à ce sujet, Daruma Matsuura ne passe pas par quatre chemins, la mangaka dévoilant absolument tout, y compris sur les conditions de la mère de l'actrice, ce qu'on n'attendait peut-être pas aussitôt. Outre l'intérêt particulier de ses révélations, c'est toute la symbolique du passage qui captive. L'histoire d'Izana en elle-même semble convenue, mais le parallèle fait avec Kasane donne énormément de sens au récit et d'ampleur à l'héroïne, tout en proposant une humanité touchante pour celle qui fut la reine des planches.


Il y a donc énormément de choses à retenir de cette séquence, véritable marqueur pour la série, de bien des manières. Si la manière dont est conté cet épisode est assez simple et ne dégage pas d'atmosphère particulière, amener toutes ces informations à ce moment précis est riche de sens, afin de permettra à la série de partir vers une toute nouvelle intrigue, qui s'inscrit finalement dans la logique de tout ce que l’œuvre a cherché à entreprendre jusqu'à présent.


Habilement, l'autrice en profite pour rebondir vers un nouvel arc, tout en plantant des enjeux nouveaux encore entourés par pas mal de mystère. Outre cela, une nouvelle « rivale » entre en scène, une figure connue des lecteurs qui se souviennent encore du premier tome, plaçant Kasane face à son passé et son destin, d'une certaine manière. Le schéma répétitif aurait pu sonner totalement redondant tant le fait d'opposer Kasane à une nouvelle figure constitue les mécaniques de chaque arc de la série. Pourtant, l'intérêt de cette nouvelle intrigue est toute autre, aussi la menace de Yuto Amagasaki va prendre de plus en plus d'ampleur au fil du tome, jusqu'à faire sentir chez le lecteur un danger de plus en plus imminent. L'utilisation d'Iku constitue ainsi une bonne idée, car outre le fait que la jeune femme soit déjà connue du lecteur, sa douceur et sa sincérité en font une Némésis idéale pour Kasane. Alors, la relecture du premier opus sonne peut-être comme quelque chose de légitime tant Iku est aussi entouré d'une certaine symbolique, vu qu'elle fut la première à remarquer le talent de Kasane. Derrière le personnage, il se cache aussi une volonté de marquer l'importance des origines de l'histoire, comme si rien n'était dû au hasard jusqu'à maintenant.


Une chose est donc sûre : la série ne tourne pas en rond et utilise brillamment ce qu'elle a mis en place pour captiver, tout en entretenant cette tonalité macabre toujours aussi particulière et captivante.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News