Kappa et compagnie Vol.2 - Actualité manga

Kappa et compagnie Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 26 January 2011

Alors que Sanpei est en séjour dans le monde des kappas, il apprend la vérité sur ses origines: il n'est autre qu'un être mi-humain mi-kappa, ce qui explique bien des choses, notamment sur son physique ! Et bientôt, une grande aventure attend notre héros: le peuple des kappas est menacé d'extinction par les yokais. Le seul moyen de les sauver est de partir sur les chemins du monde des kappas et des yokais pour atteindre le grand roi Stotontonos. Mais avant d'atteindre cet objectif, de nombreuses embûches vont se dresser sur le chemin de Sanpei, à qui la mission de sauver les kappas et confiée, et à ses amis qui vont l'accompagner, à savoir son ami kappa, et les trois petits hommes.

On se retrouve donc avec un deuxième volume mouvementé, puisque les obstacles se dressant devant Sampei et ses compagnons sont nombreux. Les principales épreuves prendront la forme de sept grands combattants yokais, et chaque fois que l'un d'eux sera vaincu, Sampei pourra récupérer sur eux une sphère magique qui lui offrira des qualités indéniables. A travers tout ceci, on a donc un volume que l'on peut considérer comme prémisse de certaines caractéristiques de nombreux shônen: quête aventureuse, alliés venant se greffer au petit groupe tout au long du titre, morts qui s'en suivent, héros qui se découvre un grand destin et qui va suivre un parcours initiatique qui va petit à petit lui apporter des nouvelles qualités comme la force, la sagacité et le courage. Toutefois, Sampei ne devient pas parfait pour autant et peut perdre ses nouvelles qualités aussi vite qu'il les a gagnées, Ainsi, par exemple, s'il frotte la sphère de force dans le mauvais sens, il perdra de la force au lieu d'en gagner, et ce genre de petits incidents et d'étourderies lui joueront quelques tours.

On se retrouve donc dans ce deuxième volume avec un scénario qui peut paraître assez peu original, et qui est, de plus, ponctué de facilités scénaristiques, mais n'oublions pas que l'oeuvre est ancienne et que l'originalité était sans doute plus visible autrefois. Dans tous les cas, si l'histoire, linéaire, ne se fera plus aussi marquante aujourd'hui, les incroyables qualités de narrateur et de dessinateur de Shigeru Mizuki continuent de faire mouche, et tandis que le récit s'écoule de manière fluide en mélangeant bien aventure, action, humour et drame (et même une esquisse de romance !), les dessins s'avèrent être à nouveau d'une beauté inouïe. On ne peut que saluer la grande richesse des décors de l'auteur, le fait que ce volume se déroule entièrement dans le monde des kappas lui permettant de laisser encore plus libre cours à son inventivité infinie. L'inventivité se ressent également à travers le bestiaire toujours aussi impressionnant que met en place l'auteur: en plus des kappas, les yokais, kamis et autres créatures issues de l'impressionnant folklore nippon pullulent, leur design est impeccable, leurs styles sont diversifiés et sont à nouveau la preuve d'une imagination hors-normes. On citera, par exemple, le trio de yokais "Sans-Bouche", "Sans-Oreille" et "Sans-Yeux", assez délicieux dans son genre.

Si le récit est linéaire et paraît moins original qu'autrefois, ce deuxième tome reste un excellent moment de lecture, tant les différents talents de Shigeru Mizuki transparaissent à chaque instant.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News